Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 décembre 2016 4 15 /12 /décembre /2016 00:55

À l'intérieur

 

on perd pied

on dévale

le long

de nos blessures

ces toboggans

de traces perdues

à la recherche

de ce qu'elle

avait promis

sur les libres chemins

 

 

J-17

 

 

 

il ne nous reste plus

qu'a courir

qu'à vivre vite

deprisa deprisa

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by tilk
commenter cet article

commentaires

Jackie 29/12/2016 15:02

Pas trop vite quand même...

tilk 29/12/2016 23:12

aller plus vite que le temps
aller plus vite que le vent
et s'oublier !!!
besos

Quichottine 24/12/2016 11:23

El tiempo nunca se recobra...
Si vas despacio lo aprovecharas mejor.
Mais que c'est joli !
Merci pour cette belle page. Besos y felices Navidades.

Quichottine 01/01/2017 18:02

La enfermedad no perdona, es cierto.
Espero que te dé tiempo para seguir escribiendo y pintando como tanto me gusta.
Besos Fernando.

tilk 29/12/2016 23:16

no te puedes imaginar el placer que tengo de leerte
el tiempo me esta dejando atras la enfermedad no perdona
ahora à correr !!!!
besotes

photodilettante 24/12/2016 07:53

bise de noël joyeux

tilk 29/12/2016 23:17

muchas gracias
que todo te salga bien
feliz año nuevo 2017
besazos

chris H 19/12/2016 20:01

Au contraire de toi, je ne peux pas vivre vite, je n'aime pas courir... il me faut du temps, du calme, de la sérénité, sinon je ne suis rien :( Très belles couleurs pour ce fond, mais il possède beaucoup de pièges !?
ps : peu de temps, mais je ne t'oublie pas Fernando ; en attendant : gros bisous

tilk 29/12/2016 23:21

surtout ne plus avoir de regrets
et vivre!!!
muchos besos mi amiga
tilk

Ariaga 17/12/2016 19:09

Magnifique cette couleur fuchsia. Je pense à toi. Bises.

tilk 29/12/2016 23:22

moi aussi je pense à toi
feliz año nuevo
besos

Minik do 17/12/2016 07:20

J'aime beaucoup ce poème !
Amitié

jean pierre a 15/12/2016 20:31

la vie n'est pour personne un long fleuve tranquille!! Les tempêtes sont plus ou moins violentes! amitiés

Aloysia 15/12/2016 16:04

Qu'on veuille se dépêcher ou pas, la vitesse est la même ! Elle ne dépend pas de nous. Alors pourquoi se fatiguer ? Et pourquoi penser aux blessures au lieu d'ouvrir les yeux sur la beauté présente ?... Les giclées de couleurs de ta jungle poétique m'enchantent toujours autant, cher Fernando.

thé âche 15/12/2016 10:57

un parcours semé d'obstacles de toutes les couleurs alors on pare on pare au plus pressé ou comme on peut différer ?

ABC 15/12/2016 09:52

Ne pas courir trop vite pour ne pas trébucher sur les fils de la vie, le temps est court mais se vit lentement...

Tmor 15/12/2016 09:27

Toi tu ne perds pas le fil il est tendu vers le 17. On n'est pas sérieux quand on a 17 ans ?

jill bill 15/12/2016 02:47

Courir, on Tilk prendre le temps de regarder le rose de la vie... ;-) bises

philosophie

Écrire

Malgré l’usure

Malgré l’érosion

Malgré les tremblements

Malgré l’éclatement des pierres

Écrire

Malgré le grand éboulement

Écrire

Parmi les gravats

Écrire

A même les décombres

 

 

Texte libre