Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 octobre 2018 3 31 /10 /octobre /2018 00:48

 

Je regarde

Le silence

Du ciel

Et le tumulte

De la ville

A travers

Le filtre

De l’étreinte

Afin

D’ entendre

Les couleurs

De l’invisible

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Michel - Faux Rêveur 02/11/2018 11:46

Plaisir toujours renouvelé de te lire ^^ Et je n'aurais cette fois rien de pertinent à ajouter à tes mots, ils sont parfaits ainsi.

Denise 01/11/2018 17:13

Merci Tilk pour tes jolis mots
Bisous

Mo 31/10/2018 19:50

Entendre les couleurs? Synesthésie quand tu nous tiens!
Bonne soirée,
Mo

tmor 31/10/2018 18:27

Étreindre, entendre, deux verbes tendres

Sedna 31/10/2018 11:58

Tout silence émet un bruit..il suffit d'écouter

thé âche 31/10/2018 11:00

un filtre : un philtre ou un écrin ?

françoise bonnel 31/10/2018 08:04

Peut être, un jour, ce genre de poème, tu le dédieras...

tilk 01/11/2018 12:31

je le fais déjà ....
besazos
fer

jill bill 31/10/2018 01:30

Alors douce nuit Tilk... bises, JB

philosophie

Écrire

Malgré l’usure

Malgré l’érosion

Malgré les tremblements

Malgré l’éclatement des pierres

Écrire

Malgré le grand éboulement

Écrire

Parmi les gravats

Écrire

A même les décombres

 

 

Texte libre