Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 décembre 2018 6 15 /12 /décembre /2018 12:25

Le chemin s'ouvrait

derrière mes traces

je marchais dans l'erreur

dans l'errance

 

Je suis déjà parti

je peux partir encore

 

 

le chemin s'arrête

là ou il ne fallait pas

l'horizon est si loin

la fatigue est si forte

 

je suis mort cent fois

je peux mourir encore

 

le chemin sera beau

dedans comme dehors

des enfants rient si fort

les oiseaux volent encore

 

j'ai aimé sans compter

je peux aimer encore

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Betty.... 18/12/2018 10:13

Tu peindras encore , tu écriras encore ...

Sedna 17/12/2018 11:37

J'aime la fin du poème, encore une note d'espoir dans ta tristesse

thé âche 17/12/2018 11:17

amour amour toujours ! plus on va plus le temps se fait court

Anne 17/12/2018 06:59

C'est si triste et touchant!

jill bill 17/12/2018 00:38

Comme quoi tant que vivant et debout tout est permis Tilk, ne jamais baisser les bras dans l'adversité, même si elle revient... bises

Maryline 16/12/2018 12:10

Comme c'est beau et plein de promesses... Il faut toujours garder l'espoir de retrouver l'amour, et en attendant, profiter des beaux moments de la vie, du rire d'un enfant, d'un sourire croisé, d'un soleil qui se couche ou de la neige qui tombe.... toutes ces petites choses qui font vibrer le cœur...
Besos

tmor 16/12/2018 10:14

Notre vie est faite de ces petites morts qui nous rendent plus fort.

Thaddée 16/12/2018 09:28

C'est extrêmement touchant ... Vraiment, même si c'est d'une tristesse infinie.

Minik do 16/12/2018 07:56

Oui, ton poème est très beau.
Amitié.

Mo 15/12/2018 18:37

C'est très beau, Tilk et courageux.
Bonne soirée
Mo

philosophie

Écrire

Malgré l’usure

Malgré l’érosion

Malgré les tremblements

Malgré l’éclatement des pierres

Écrire

Malgré le grand éboulement

Écrire

Parmi les gravats

Écrire

A même les décombres

 

 

Texte libre