Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 mai 2019 7 12 /05 /mai /2019 23:54

Je me suis arrêté

au milieu

du vide

 

pour voir

le ciel

repeindre les murs

 

pour voir

la peau de l'air

caresser le feu

 

ce feu

qui hors de nous

n'existe pas

Partager cet article
Repost0

commentaires

Quichottine 14/05/2019 08:41

C'est magnifique !!!
Merci pour ce poème, Tilk.
Passe une douce journée.

tilk 14/05/2019 15:02

muchas gracias para ti
por tu eterna presencia
besotes

Mo 13/05/2019 20:12

Le feu, l'air, deux éléments, mais ùu est la terre? ;-)
Bonne soirée,
Mo

marine D 13/05/2019 16:22

Parfois tes murs sont couverts de peau de tortue, de peau d'un bête qui vit sa vie, sans contrainte !

Betty... 13/05/2019 15:55

L'Air et le Feu ont conclu le pacte d'un non-vide....

françoise 13/05/2019 12:59

j'avais mal lu, je croyais que tu allais repeindre les murs de ta maison

tilk 13/05/2019 17:50

j'imagine les murs de ma maison après mon passage !!! ja ja ja
fernando

thé âche 13/05/2019 10:51

le feu chaleur et destruction : un fort symbole !

ABC 13/05/2019 09:32

Prendre le temps de s'arrêter pour regarder le ciel peindre, quelle belle image !

Sedna 13/05/2019 09:21

Très beau texte.. je vais probablement le mettre sur mon blog un de ces jours !

tmor 13/05/2019 07:53

Des fois on n'a pas d'autre choix que de s'arrêter
Chercher le feu sacré nécessite parfois juste d'attendre

philosophie

Écrire

Malgré l’usure

Malgré l’érosion

Malgré les tremblements

Malgré l’éclatement des pierres

Écrire

Malgré le grand éboulement

Écrire

Parmi les gravats

Écrire

A même les décombres

 

 

Texte libre