Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 juin 2019 2 18 /06 /juin /2019 23:16

Nuits encerclées

Nuits assiégées

Nuits sans dérives

Nuits sans surprises

 

Lit à barreaux

 

Table de nuit

Sur mesure

Sans réveil

 

Nuits d’errances

A chercher mes rêves

Partager cet article

Repost0

commentaires

Sedna 21/06/2019 10:01

je connais aussi cette errance dans la nuit... on se réveille épuisés au matin et pourtant, le rêve est parfois si près

sissi63 19/06/2019 22:06

Coucou,
C'est bien cela l'insomnie, je la reconnais dans ton texte.
Bisous et bonne soirée

tilk 20/06/2019 10:24

terrible insomnie !!!! mangeuse insatiable !!!
besos
tilk

Mo 19/06/2019 21:07

C'est quand on cherche à se souvenir des rêves qu'ils prennent la fuite et s'effilochent...

tilk 20/06/2019 10:37

le pire c'est quand tu cherche à les interpréter
amitié
tilk

CorpsRimes 19/06/2019 20:10

Bonne vision de l'insomnie, qui se révèle une prison (référence au lit à barreaux ?), rêver de nuits sans à regarder son réveil, qui fait durer l'attente du jour, on erre à la recherche des rêves,...ainsi se révèle l'insomnie et l'épuisable attente !
Belle écriture Tilk ! Merci,
Bisous,
CorpsRimes

tilk 20/06/2019 10:41

muchas gracias !!!
j'ai eu le temps (les nuits) pour l'observer ...
besos
tilk

Sedna 19/06/2019 15:50

Le rêve n'est pas loin , regarde bien autour de toi

tilk 20/06/2019 11:53

je regarde...je regarde...
besos
tilk...

Maryline 19/06/2019 11:40

Les rêves fracassent les frontières du réel; il ne faut pas les chercher, mais les laisser venir... ;-)
( conseil d'une rêveuse éveillée!)
besos

thé âche 19/06/2019 11:27

la nuit / on ne peut pas voir / la nuit / parce qu'il fait nuit / Guillevic

tmor 19/06/2019 09:24

On cherche dans l'insomnie un monde moins rude
Nous le FN a déjà défoncé les portes dans notre région
On résiste comme on peut
Suis intervenu 3 semaines dans un centre d'accueil de demandeurs d'asiles à Arras
Les camarades n'ont pas beaucoup de sommeil

ABC 19/06/2019 08:58

Comme un puits sans fond,

Comme un cyclone sans voix,

Comme une bise sans baiser,

Comme une rosée sans eau,

Comme une attente sans but,
Comme un vertige sans précipice,
Comme un troupeau de moutons que je compte et recompte,
Comme un disque rayé patinant dans la choucroute,
Comme un somnambule dormant debout les yeux grand ouverts,
Le cauchemar de l’insomnie, et sa porte de sortie sur le labyrinthe d’une galaxie étoilée,
un soupir et une envie : dormir, oui dormir, comme un bébé…

françoise 19/06/2019 07:46

à force de le crier, tu vas finir par trouver de quoi de qui nourrir tes rêves

tilk 20/06/2019 02:03

mais cela je le sais déjà ....mais cela reste des rêves !!!
fernando

philosophie

Écrire

Malgré l’usure

Malgré l’érosion

Malgré les tremblements

Malgré l’éclatement des pierres

Écrire

Malgré le grand éboulement

Écrire

Parmi les gravats

Écrire

A même les décombres

 

 

Texte libre