Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 décembre 2019 2 17 /12 /décembre /2019 22:22

Mes volets

s'ouvrent

sur d'autres

volets clos

 

et j'ai peur

de tout oublier

 

l'eau glacé

de la rivière

les épines

sur le parfum des roses

les accents

sur la parole des arbres

les éclats

sur le rire du vent

et ton nom

tatoué sur mon âme

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Mo 18/12/2019 19:43

Mais non, tu n'oublieras pas... ;-)
Bonne soirée Tilk,
Mo

tilk 19/12/2019 00:48

il a laissé des traces !!!
amitié
tilk

thé âche 18/12/2019 10:54

les volets et les portes se ferment on s'isole et on perd le nord

tilk 19/12/2019 01:02

l'isolement et la oisiveté sont un véritable danger dans ce cas !!!
amitié
tilk

Betty... 18/12/2019 09:47

Je crois que je n'ai jamais lu quelques mots de toi aussi beaux , aussi poignants
Le cœur s'étreint , le beau sans fin tu as raison ...

tilk 19/12/2019 01:11

muchas gracias !!!
je suis très touché
muchos besos
fer

Sedna 18/12/2019 08:47

Ton texte renvoie à cette maladie terrible où la mémoire part en lambeaux.. une grande peur !

Passtelle 18/12/2019 08:32

C'est pour ça qu'il faut écrire. Pour se souvenir. Et c'est très beau.

broutilleb 18/12/2019 07:00

tristement beau

jill bill 18/12/2019 00:47

Les séquelles d'un AVC... si petit on s'en sort, si plus fort, là... ton poème pose question Tilk... bises

philosophie

Écrire

Malgré l’usure

Malgré l’érosion

Malgré les tremblements

Malgré l’éclatement des pierres

Écrire

Malgré le grand éboulement

Écrire

Parmi les gravats

Écrire

A même les décombres

 

 

Texte libre