Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 juin 2007 2 12 /06 /juin /2007 22:22

On sent dans l'ombre
Comme un déplacement
Comme un rapprochement
Comme un dépassement 
Des limites vers l'intérieur
On sent que l'on devient 
Transparent
Qu'elle devient
Manteau
Enveloppe
Peau
On sent
Son odeur
Son humidité
On sent qu'elle vient
Chercher l'ombre de l'intérieur 
On se sent transpercé
On devient perméable
On sent le mélange
La confusion des genres

Quand elle se retire
On sait qu'elle est encore là
Dedans
Comme si la peur du noir
Et ce qu'il occulte
Etait déjà là avant
Et que l'ombre
Ne venait 
Que pour vérifier
Que je ne suis pas seul

 

L'ombre me guette
Partager cet article
Repost0

commentaires

JiDé 07/07/2007 13:45

Joli poème, des mots qui viennent tapisser des émotions évidentes.BRAVO

MP 15/06/2007 19:32

Ombre sombreChacun sa part... d'ombrePoéteusement

Alice HUGO 15/06/2007 15:06

Tes poèmes sont à l'image de tes desseins : d'une beauté inquiétante...                                                                         Alice.

ionard 15/06/2007 00:55

Poème.... inquiétant......cherche midi, l'ombre ne sera plus.Bona notte Io

angel 13/06/2007 21:52

les ombres sont bien souvent nos compagnes..bisous

Bandolera 13/06/2007 20:20

Parfois protectrice, parfois inquiétante, l'ombre fait partie de nous-même ;-) Bonne soirée Fernando ! Bises

Sév 13/06/2007 19:52

Ah oué                                 

Maitre Fred, Jedi des mots :0051: 13/06/2007 10:55

Tilk,Bien le bonjour et un grand bravo pour tes mots si forts.@+

Gerard Mery 13/06/2007 09:56

même seul on est accompagné par une ombre !

philosophie

Écrire

Malgré l’usure

Malgré l’érosion

Malgré les tremblements

Malgré l’éclatement des pierres

Écrire

Malgré le grand éboulement

Écrire

Parmi les gravats

Écrire

A même les décombres

 

 

Texte libre