Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 septembre 2007 3 05 /09 /septembre /2007 22:26

 

Echouer
dans le cercle
intérieur

a la surface
d'une stratification
vertigineuse

comme 
si partout
j'étais de trop

et qu'une raison 
en cachait
une autre

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Andrée 11/09/2007 15:43

PAS MAL

Sandy 07/09/2007 09:46

Toujours ces mêmes questions.... où est ma place ???

Azazel 06/09/2007 22:49

ça me fait penser à "Futur intérieur" de Priest, pourquoi je sais pas, ce livre m'est revenu en mémoire...bye, à bientôt

Bandolera 06/09/2007 21:23

Alors fais une pause et regarde où est ta place, aménage la, travaille la, elle est à toi ;-) Bonne soirée Fernando ! Gros bisous !

angel 06/09/2007 12:24

on s y retrouve parfois a ce sentir de trop ... le grand vertige de la vie il me semblebisous a toi avec milles bonne pensées

Faux rêveur 06/09/2007 10:44

écriture-vertige... j'ai ressenti le trop, la chute, la panique qui monte, jusqu'à (parfois) la paranoïa... comment, en si peu de mots, parviens-tu à faire tant d'effet... c'est un mystère qui n'a pas fini de me ramener te lire...

Quichottine 05/09/2007 23:33

Ton poème répondait àà une de mes questions ce soir.Merci

philosophie

Écrire

Malgré l’usure

Malgré l’érosion

Malgré les tremblements

Malgré l’éclatement des pierres

Écrire

Malgré le grand éboulement

Écrire

Parmi les gravats

Écrire

A même les décombres

 

 

Texte libre