Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 novembre 2007 5 09 /11 /novembre /2007 00:32

 

 

Le matin
éteint 
un à un

Un à un
nos 
rêves

Mais 
le matin
n'abolit pas

Mais il
n'abolit pas
leurs traces

Ni leur
goût
dans la bouche

Et ces pierres
nocturnes
embrasent

Notre chemin
entre chaque 
massacre

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

~~ Kri ~~ 10/11/2007 10:20

Même si ce n'est que chimère, même si ce n'est que pour un temps... je rêve! car c'est le rêve qui nourrit l'âme

Mélisande 09/11/2007 18:54

Snif, en ce moment je n'arrive plus à rêver T_T

fany 09/11/2007 13:26

Laudith 09/11/2007 13:15

Et parfois on laisse ses paupières fermées afin de le garder encore un peu...Très joli texte, je suis sensible aux textes sur lesrêves.Bonne journée fernando, qu'elle voit la réalisation des tiens.

corinne 09/11/2007 12:25

lilou 09/11/2007 10:17

Je ne m'attendais pas à cette fin pour des rêves. Tu m'étonne et me surprend à chaque visite : )Bisous

domi domi 09/11/2007 09:46

très belle fin, très forte..

christel/seuleaumonde 09/11/2007 09:32

un gros bisou pour commencer la journée! christel

colette 09/11/2007 08:35

Superbe, ta concision est d'une très belle force !

miriel:0091: 09/11/2007 08:08

je te l'ai déjà dit mais je me répète, tes poèmes me plaisent énormément, en peu de mots, tu décris la profondeur de toutes ces choses, tous ces sentiments, tu as toujours le mot juste, cette impression que laissent certains rêves.......Merci Tilk, passe une bonne journée

MANUE 09/11/2007 07:45

bonne journee, sympa l'assiette recyclee !a bientot

marlene 09/11/2007 05:46

J'aime ton style si dense. Bonne journée

nadia-vraie 09/11/2007 05:04

Bonsoir Tilk et bon vendredi.Tu écris facilement je pense.A+

:0014: dom :0010: 09/11/2007 05:01

Un peu noir, non ? Bon vendredi ! Bisoux.

Quichottine 09/11/2007 02:01

Souvent, lorsque je viens chez toi, je m'étonne de la facilité apparente avec laquelle, en quelques mots, tu races sur le papier bien plus que des images un peu usées. Tout est neuf.

philosophie

Écrire

Malgré l’usure

Malgré l’érosion

Malgré les tremblements

Malgré l’éclatement des pierres

Écrire

Malgré le grand éboulement

Écrire

Parmi les gravats

Écrire

A même les décombres

 

 

Texte libre