Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 novembre 2007 3 28 /11 /novembre /2007 18:19

Ma solitude
n'est pas 
sombre

N'est pas
une sombre 
limite

ma solitude
est 
exil

comme
un exil
volontaire

dans 
une terre
de désirs

quelqu'un
m'imagine
errant

perdu
dans une terre
étrangère

mais il ne 
connait pas
le chant

le chant 
sublime
du silence

et les échos 
de mon coeur
apaisé

Partager cet article

Repost0

commentaires

fab 02/12/2007 00:20

on n'est jamais seul quand on est bien avec "soi"big bisous

polly 30/11/2007 16:23

"Plus que les hommes j'ai aimé leurs chants" écrit Hâzim Hikmet, et ton chant me fait aimé l'homme.

andrée 30/11/2007 16:13

Nous ne connaissons pas mais t'apprécions beaucoup

Alice HUGO 29/11/2007 19:07

De belles images... Un discours réaliste et ciselé ae sensibilité - et sans misérabilisme : bravo, Tilk.                Alice.

Danielle 29/11/2007 15:21

UN PTIT COUCOU! GROS BISOUS !

Chantal74 29/11/2007 11:25

Très beaux mots Tilk.. si nous pouvions tous avoir notre coeur apaisé.. je te souhaite une belle journéebisous de chantal

cimo 29/11/2007 11:15

trés beau texte ,la solitude peut être bien vécue surtout quand elle est choisie mais là l'essentiel c'est l'écriture trés sobre, trés pure que j'apprécie!

corinne 29/11/2007 10:31

Parfois ça fait du bien de se retrouver seulBisous

Chana 29/11/2007 10:20

Reposant, apaisant, relaxant.Bonne journée Tilk

domi domi 29/11/2007 06:59

magnifiques échos apaisés que l'on ressent au fond de soi en te lisant

Quichottine :0010: 29/11/2007 00:11

J'aime bien quand tu évoques les échos de ton coeur apaisé...

gazou 28/11/2007 22:20

J'aime bien ce poëme,cette image de la solitude vue comme un exil volontaire,ce besoin de silence pour que l'apaisement advienne

koah 28/11/2007 21:03

ça résonne comme ma solitude...j'aime beaucoup ce texte...

Roby 28/11/2007 20:49

Joli Poeme , Bonne Soirée.

Azazel 28/11/2007 19:19

oh si , je connais...mais mon coeur n'est pas toujours apaisé, certaines souffrances résistent au silence, cette nécessitéest pourtant mon amie, ma survie.bye , toi, salut d'un soir...

marlene 28/11/2007 19:00

Qu'il est beau ce poème, je le relis sans m'em lasser

philosophie

Écrire

Malgré l’usure

Malgré l’érosion

Malgré les tremblements

Malgré l’éclatement des pierres

Écrire

Malgré le grand éboulement

Écrire

Parmi les gravats

Écrire

A même les décombres

 

 

Texte libre