Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 février 2008 6 16 /02 /février /2008 00:43
la-ville-des-grandes-solitudes.jpg


gravir 
    l'escalier
       de la parole
          prendre appui
               sur mes mots
                 gravir jusqu'en haut
                       jusqu'à  la  lumière
                            vers d'autres possibles
                                   vers d'autres illusions
                                      comme si une autre cîme
                                           un autre pic  avait besoin 
                                               de mes pas et de mes échos




une suite par anaka


il me faudrait
        une jambe de plus
                    un pied de plus
                            un orteil de plus
                                    pour prendre appui,
                                               je me sens amputée
                                                    parfois la douleur est terrible
                                                                        un trou dans lequel
                                                                                                j
                                                                                            e

                                                                                    t
                                                                                        o
                                                                                    m
                                                                                  b
                                                                                e


Partager cet article
Repost0

commentaires

Mélisande 21/02/2008 11:30

Magnifique, que ce soit la mise en scène ou les mots! Et les couleurs de l'image... elles semblent vivantes!

anaka 18/02/2008 17:56

mon ami, si gracieux.Pour toi, je me relève.:-)ana

anaka 18/02/2008 00:32

il me faudrait        une jambe de plus                    un pied de plus                            un orteil de plus                                    pour prendre appui,                                               je me sens amputée                                                    parfois la douleur est terrible                                                                        un trou dans lequel                                                                                                j                                                                                            e                                                                                    t                                                                                        o                                                                                    m                                                                                  b                                                                                esino que...mi gracias.ana

pythie 16/02/2008 22:29

tilk, est-ce suffisant de dire simplement : j'adore ! ?

ness 16/02/2008 20:58

un escalier à en perdre piedsmouette

Quichottine :0010: 16/02/2008 19:38

Les autres possibles... ceux qui pourraient remplacer ceux que l'on a perdus, ceux qui se sont évaporés, ceux qui se refusent... les possibles d'un demain loin du chagrin.

gazou 16/02/2008 18:14

bien sûr,une autre cime a besoin de tes mots,ce n'est pas une illusion,besos

Dominique Boudou 16/02/2008 17:56

Bel ensemble texte-image, tout simple, et qui parle.

nymphea 16/02/2008 15:26

Je l'ai lu de bas en haut.....bises

Laudith 16/02/2008 13:30

Je viens de gravir l'escalier de tes mots où chaque marche m'a fait vibrer.Bisous et bonne fin de journée Fernando.

D'Ocean 16/02/2008 12:37

Oui, bien sûr...~~***

Grand Maitre Fred, Jedi des Mots :0029: 16/02/2008 12:02

Salut, Tu es convié à lire et à participer à un Jeu-Tag sur mon blog. J'espère que tu viendra et que tu me fera l'honneur de répondre. Bien @mi K'Lment

camomille 16/02/2008 11:02

Heureuse de pouvoir lire un poème "coloré" et ton escalier qui mène au bonheur... Gravis le sans penser au passé, plus belle sera l'arrivée au sommet ! Bises

Azalaïs 16/02/2008 10:10

Parfois aussi, l'écriture te mène à l'abîme, au gouffre, au noir profond ! Alors écrire ou ne pas écrire le noir profond ? Peut-on avec son noir profond faire mal à la lumière de l'autre ?

Dane 16/02/2008 08:54

C'est tout simplement émouvant et très beau.Tu es fait pour ça Tilk, aussi pour ça.....Belle journée sereine à toi BisesDane

marlene 16/02/2008 08:13

Je redscends enchantée de ce poème, besos Tilk

colette 16/02/2008 07:59

Toujours aller vers cette " autre cime"Bises

jean-luc saint-marc 16/02/2008 05:14

j'ai comme un penchant ...

armandie 16/02/2008 01:38

L'escalier de tes mots mène au plaisir de te lireBaisersArmandie

Sév 16/02/2008 01:22

Vers la tige.                                     

philosophie

Écrire

Malgré l’usure

Malgré l’érosion

Malgré les tremblements

Malgré l’éclatement des pierres

Écrire

Malgré le grand éboulement

Écrire

Parmi les gravats

Écrire

A même les décombres

 

 

Texte libre