Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 juillet 2008 7 20 /07 /juillet /2008 22:22

Si nous sommes

Début et fin

Si nous sommes

Limites

Pourquoi

Donnons nous la vie


Aimer c’est .........ne pas mourir

Partager cet article
Repost0

commentaires

K
Début et fin,je le crois.Pourquoi continuer à enfanter dans ce cas?Par crainte peut-être, pour croire que justement iln'y a pas de final. C'est là tout mon paradoxe, moi qui ne crois en rienaprès la mort.Amicalement
Répondre
P
Nous venons à viePour expérimenterQu'aimer c'estNe plus limites.
Répondre
C
Voilà une question que je me suis souvent posée Tilk..besoschantal
Répondre
G
aimer,c'est ne pas mourir,oui,je le crois..Besos!
Répondre
A
me fais réfléchir
Répondre
E
très bonne question et je n'en sais fich'trement rien !besos
Répondre
C
esperer c'est survivre sans tendresse sans des petits mots murmures  tous les jours sans regarddansl'indifferencepourquoi vivre??l'Homme ne peut sans amour alors il se se laisse mourir petit a petit
Répondre
M
La vie est le plus beau cadeau, je crois, besos Tilk
Répondre
S
Oui, ce sont bien des millepertuis
Répondre
S
Parfaitement d'accord, aimer c'est notre seule chance de survivre
Répondre
E
Il y a des jours où je regrette d'avoir donné la vie à ma fille et de lui léguer ce sale monde en décomposition et puis, il y a des jours où la force de l'amour oeuvre.
Répondre
S
Un coeur qui balance.                      
Répondre
Q
Bonne question, Tilk.Un autre chez qui je me suis rendue aujourd'hui se demandait quel héritage il laisserait à ses enfants... dans le sens de quel souvenir ses enfants garderaient de lui...Je crois qu'on peut se poser la question mais que nous ne saurons jamais y répondre.Aimer c'est ne pas mourir... je ne sais pas. Mais être aimé, oui.Nous vivons à jamais dans le coeur de ceux qui nous aiment.
Répondre

philosophie

Écrire

Malgré l’usure

Malgré l’érosion

Malgré les tremblements

Malgré l’éclatement des pierres

Écrire

Malgré le grand éboulement

Écrire

Parmi les gravats

Écrire

A même les décombres

 

 

Texte libre