Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 août 2009 7 30 /08 /août /2009 11:22

Mais     le bloc

      Est    bien                    
                                 là

Monstrueusement           
                                 là

Si loin                                
                                 et ici



 

Sa blancheur de montagne

Est blindée

Et sa géographie verticale

Un leurre

 

Et il passe au broyeur

                         Les fleurs

                           Les sentiers

                              Le torrent

                                 Et la montagne elle-même



Pour engendrer

D’autres blocs

A l’ identique

Qu’il faudra prendre en bloc

 



Aspira..tueur  de (nous) particules de poussière

Aspira..tueur  de nos rêves

Partager cet article

Repost0

commentaires

IsaBercée 31/08/2009 22:16

C'est très fort....
J'adore
Tes mots frappent mon épiderme...
Superbe
Bon soirée
Amicalement

Quichottine 31/08/2009 16:43

Il faut lutter et lutter encore, contre l'unification de la pensée et des mots.

Angel 31/08/2009 13:02

aspira-tion...Il en faut pour vivre entre les gouttes d'eau

Sév 31/08/2009 00:30

Une jolie cascade.                       

nadia-vraie 30/08/2009 22:53

C'est fameux mais je pense que j'ai trop une petite tête pour tout comprendre.merci de tes belles visites Tilk.à bientôt et je te souhaite de belles journées.

Laudith 30/08/2009 19:25

Superbe texte où les mots semblent tomber de strophes en strophes, tels de blocs de pierre le feraient d'une montagne, en ricochant sur les parois...Bisesss Fernando et bon début de semaine.

marlou 30/08/2009 19:03

Envoûtant et nouveau, Besos Tilk.

angel-uane93 30/08/2009 18:49

étrange poésie mais toujours aussi bien écris bisous passe une très bonne semaine tilk.

laé 30/08/2009 17:17

je te souhaite une belle fin d'après midi. bises

philosophie

Écrire

Malgré l’usure

Malgré l’érosion

Malgré les tremblements

Malgré l’éclatement des pierres

Écrire

Malgré le grand éboulement

Écrire

Parmi les gravats

Écrire

A même les décombres

 

 

Texte libre