Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 mai 2010 2 04 /05 /mai /2010 20:41

numérisation0003

 

 

Je regarde

la fumée

de ma vie

tomber

sur mes épaules


c'est fou

comme c'est lourd

la fumée

d'une vie

si légère

Partager cet article
Repost0

commentaires

armandie 10/05/2010 09:06



extraordinaire, j'adore ce carnet de voyage!


plein de baisers à toi et trés bon début de semaine


Armandie



Zip de zoup 10/05/2010 07:38



J'aime le texte et l'illustration...



VITA 07/05/2010 21:59



Des couleurs qui enlèvent la lourdeur de la fumée....La légéreté triomphe VITA



lyly 06/05/2010 07:03



Bonjour Tilk


Des mots légers lourds de sens


Belle journée,


BesOs, Lyly



poetique love 05/05/2010 17:56



Oh que oui et surtout un très jolie parcour de tes créations.


aurai tu cru sa jadis.


besos et bonne soirée à toi Amicalement.



poete enrage 05/05/2010 15:04



En effet, surtout lorsqu'elle retombe sur les épaules



timicraintou 05/05/2010 08:54



souffle et tu verra!


a+ TILK



Gabriela 05/05/2010 07:00



Me encanta la expresividad tan vaporosa de este quiasmo, de este paradoja, de este calambur.


Pero yo cambiaría el orden, porque no me parece justo:


"c'est fou


comme c'est légère


la fumée


d'une vie


si lourde"


Y cuando digo "lourde" digo "pleine", fructuosa, creativa, demiúrgica.


Un abrazo!






Quichottine 05/05/2010 00:04



Tes paradoxes sont vraiment superbes ! J'adore !



Valentine :0056: 04/05/2010 23:26



Beau poème...



^^O^^Christine^^O^^ 04/05/2010 22:24



Génial, c'est trop beau, texte et peinture. J'aime beaucoup les formes, les couleurs....bises Tilk



india 04/05/2010 22:13



attends, je souffle


J'aime tes mots mélangés à tes toiles, ce sont peut-être bien mes préférés.



nadia-vraie 04/05/2010 21:56



Très spécial ces mots.Et Tilk,comment vas-tu?je crois qu'il y a eu de la neige dans ton coin aujourd'hui?


Bonne journée et au plaisir de te voir.À bientôt.



philosophie

Écrire

Malgré l’usure

Malgré l’érosion

Malgré les tremblements

Malgré l’éclatement des pierres

Écrire

Malgré le grand éboulement

Écrire

Parmi les gravats

Écrire

A même les décombres

 

 

Texte libre