Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 février 2011 6 05 /02 /février /2011 01:43

P1050830.JPG

Partager cet article

Repost0

commentaires

Poétique Love 13/02/2011 13:19


Sublime la page de toute tes si belles créations ainsi que tes si belles poésie .
merci de ton petit message.
besos.
Amicalement.


Anita 06/02/2011 14:16


Ces plaies que l'on recoud......
Muchas gracis por tu visita tan sensible
Besos Tilk


Joëlle 06/02/2011 10:42


Des tonalités où l'on aime souvent se perdre...
Besos Tilk !


Maria-D 06/02/2011 08:54


La terre reliée à la mer par les cordages de l'esprit.


nadia-vraie 05/02/2011 22:16


Là par exemple,je vois une fenêtre avec des barreaux,je choisis le côté gauche,au moins il y a du bleu.
Pour l'hôtel de glace,tu ne changes pas tes habitudes Tilk car ils ont de chaudes peaux d'ours probablement pour te couvrir...
Bonne soirée et merci de tes visites que j'apprécie beaucoup.
À bientôt.


peintrefiguratif 05/02/2011 21:24


matiere, collage et couleurs sont du plus bel effet
bises


Sandrine 05/02/2011 20:36


Une plaie ouverte sur laquelle on tire....

PS: papillon publié ;o)


ariaga 05/02/2011 18:50


Je n'arrivais pas à poster un commentaire alors j'a changé de serveur ... on verra ...


Valentine :0056: 05/02/2011 15:34


Un peu de cuir... un peu de plumes... un peu de ficelle... et voilà un beau tableau !! (J'abrège, j'imagine ton application à poser tout ça comme il faut... Bravo !)


arlequin 05/02/2011 13:46


relief et lumière !
c'est beau.


eMmA 05/02/2011 11:58


Toujours aussi beau, maîtrisé et source d'intenses réflexions...

Bravo Tilk.
eMmA


Christine 05/02/2011 11:41


yees! excellent ce graphisme. Besos


marlou 05/02/2011 11:10


Moins de pression on dirait...Besos Tilk


ZAZA 05/02/2011 10:19


Superbe Tilk..... c'est magnifique. Bises et bon samedi


philosophie

Écrire

Malgré l’usure

Malgré l’érosion

Malgré les tremblements

Malgré l’éclatement des pierres

Écrire

Malgré le grand éboulement

Écrire

Parmi les gravats

Écrire

A même les décombres

 

 

Texte libre