Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 février 2013 6 09 /02 /février /2013 01:25

 

 

 

loin


très loin

 


j’entends les battements

de ce qui m'illumine

 


et je rêve           d'un rapprochement


et je rêve


               d'une inondation

Partager cet article
Repost0

commentaires

Muriel Angel 12/02/2013 17:07

De couleur oui et de dentelles de tous tes autres matériaux.

Capucyne 12/02/2013 08:23

je biens de chez Telos...

Kri 11/02/2013 18:12

Chaussons nos bottes!

jill bill 10/02/2013 23:53

Bonsoir Tilk... Patience, elle arrivera bien... sourire, bonne nuit, besos, jill

gazou 10/02/2013 08:52

trop de lumière peut éblouir !
Mieux vaut peut-être une lumière qui nous enveloppe plutôt qu'une qui nous inonde !
Besos!

Liliane 09/02/2013 22:51

Etre inondé de lumière ! C'est le bonheur à l'état pur...
Besos Fernando.

Alice 09/02/2013 22:46

Plusieurs interprétations possibles ! ;-)

Gérard 09/02/2013 22:44

pas jusqu'à un tsunami quand même

erato:0059: 09/02/2013 21:47

Une inondation de lumière... quel bonheur! Douce soirée, bises Tilk

Valentine :0056: 09/02/2013 17:56

Comme tu dis... Mais c'est super !!!! "Une inondation" de Lumière, mais saperlipopette, le pied !

Minik do 09/02/2013 13:32

Très chaud...

Quichottine 09/02/2013 10:23

Être inondé de lumière... Magique !

ABC 09/02/2013 10:03

D'un bain de...... soleil !

Yasmine 09/02/2013 09:07

Tu es sur la bonne voie Tilk :-)
Continue d'avancer et d'écouter ... la rencontre avec toi-même aura lieu ... plus tôt que tu ne le penses !!!

Martine Eglantine 09/02/2013 06:44

D'une inondation d'émotions... J'ai aimé. Bises

zaza 09/02/2013 06:15

Plein d'espoir tout cela. Bises et bon samedi

TELOS 09/02/2013 06:01

quand tu écris l'amour, c'est bon comme le soleil sur la peau.tu devrais en faire un recueil " vértigo "

philosophie

Écrire

Malgré l’usure

Malgré l’érosion

Malgré les tremblements

Malgré l’éclatement des pierres

Écrire

Malgré le grand éboulement

Écrire

Parmi les gravats

Écrire

A même les décombres

 

 

Texte libre