Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 novembre 2009 1 09 /11 /novembre /2009 22:44



Partager cet article

Repost0

commentaires

muriel93 créations 11/11/2009 12:00


pas mal se délire de couleur rouge passion,au blanc des neiges et au nuit noire si belle Sourire rire passe une très bonne journée.
besos.


heresidore 10/11/2009 17:15


Il y a dans cette réalisation la fougue du flamenco , un coup d'energie tres fort , bravo !


sylvie 10/11/2009 14:14


délir exposant!


marlou 10/11/2009 13:51


Rouge éclatant, la vie, la souffrance, la passion !
Besos.


Christian Saint Marc 10/11/2009 13:22


Bonjour Tilk,

J'aime aussi ton travail original, singulier et ton questionnement . Merci pour ton commentaire laissé sur mon blog, pourquoi pas exposer en gironde, j'y ai mes racines, restons en contact si tu le
veux bien .     Christian .


Cécile 10/11/2009 11:53


Tes "peintures" ont une touche éclatante en ce moment !


Quichottine 10/11/2009 11:47


Sourire...


laé 10/11/2009 10:23


j'aime bien ce rouge. bises


Petit Poucet rêveur 10/11/2009 08:11


Je ne sais pas où écrire alors je le fais ici...
J'ai lu votre "Premier mot" et je retiens "Un premier mot pour résister à la mort".  J'adhère à ce réseau de résistance-là...
J'ai regardé votre jardin, quelle beauté...Il doit faire bon vivre chez vous...J'imagine la maison en accord avec le jardin...J'ai eu les larmes aux yeux figurez-vous...C'est un endroit de rêve, un
de ceux qui alimentent les miens...
Bonne journée à vous et merci pour votre message.


Stellamaris 10/11/2009 07:23


J'y vois une créature de la nuit, une espèce d'ange sombre ... Mais pas un démon, pourtant ! Toute mon amitié.


lyly 10/11/2009 05:49


Bonjour à toi

J'espère que tout va bien !

Besos, Lyly


Nova 10/11/2009 02:55


J'adore les couleurs :)


philosophie

Écrire

Malgré l’usure

Malgré l’érosion

Malgré les tremblements

Malgré l’éclatement des pierres

Écrire

Malgré le grand éboulement

Écrire

Parmi les gravats

Écrire

A même les décombres

 

 

Texte libre