Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 octobre 2010 2 12 /10 /octobre /2010 00:13

numérisation0008

Partager cet article
Repost0

commentaires

Juliette 15/10/2010 01:00


Du bleu ! Un bleu iodé, un bleu voyage, un bleu enfance.


Robert 13/10/2010 15:58


merci pour votre première visite sur mon site.


Christine 12/10/2010 23:01


Ah, ficelle, quand tu nous tiens....bises Tilk


vénusia 12/10/2010 22:48


coucou ce qu'il y a de bien avec tes toiles c'est que chacun y voit ce qu'il veut au fond de son cœur.

besos ;-)


nadia-vraie 12/10/2010 21:58


je vois des formes dans ton dessin comme un petit surveillé par son père?
Bonne journée Tilk et merci de tes belles visites.tant mieux aussi si je réussis à te faire rire avec mes histoires.
À bientôt.


poetique love 12/10/2010 17:18


Un peut de blanc pour la pudeur , et un joli ciel bleu pour voir la vie en bleu sourire besos.


Valentine :0056: 12/10/2010 12:32


Magnifiques couleurs qui rappellent les îles grecques...


Quichottine 12/10/2010 11:31


Un peu de bleu, ça ne fait pas de mal... :)


Haddon 12/10/2010 11:22


Au soir des ciels un fabuleux tableau !


Gérard 12/10/2010 11:00


Fraicheur et couleurs des iles


k.Ki 12/10/2010 07:51


Du blanc , tiens tiens .. c'est rare
bisessss


tévi 12/10/2010 07:50


On badigeonne le turquoise, le blanc jongle avec la tache brune, on rassemble les bouts de ficelles qui traînent évidemment un brin de dentelle pour ce faire belle.
Tout ça, ça donne une bouffée de sourire frais.
Pour commencer la journée c'est parfait.


Gabriela 12/10/2010 02:07


Veo un peregrino en tierras heladas. Descansa, escruta el horizonte y va más allá. Nada lo detiene en este viaje abrupto y fascinante.
¡Qué destierros más acogedores construyes, Fernando!
Abrazos!


philosophie

Écrire

Malgré l’usure

Malgré l’érosion

Malgré les tremblements

Malgré l’éclatement des pierres

Écrire

Malgré le grand éboulement

Écrire

Parmi les gravats

Écrire

A même les décombres

 

 

Texte libre