Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 octobre 2010 7 17 /10 /octobre /2010 11:23

numérisation0014-copie-1

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Muriel93 créations 19/10/2010 14:44


Surprenant de couleur de cordelette , qui en dirai un bel emprisonnement des ta créations tilk.


Joëlle 18/10/2010 15:36


Très belles tonalités, une composition qui me plait beaucoup besos Tilk ;-)


jeanne 18/10/2010 15:34


les fils du temps
nous emportent


Gabriela 18/10/2010 13:42


Une conversation mystérieuse, retraite. Des secrets cachés.
Un abrazo!


Reinette 18/10/2010 13:42


barrière, prison, même les couleurs n'y changeront rien.
bonne journée


tévi 18/10/2010 10:19


je suis montée sur les 11 cordes blanches que tu as tiré pour décrocher ......
Mais patatrac je suis tombée dans le filet que tu as eu la bonne idée d'installer. je recommence et demain je te dis ce que j'ai décroché.
Mais c'est qui ce personnage en bas avec ses deux yeux noirs qui sourit et qui rit de mes bêtises?


Servanne 18/10/2010 08:41


Comme j'aime ta peinture Tilk ...

Besos derrière la vitre des jours ...


Gérard 18/10/2010 00:25


L'art emprisonné


timicraintou 17/10/2010 20:54


des yeux cacher!!!!!!!
si tu as reçu mon email,je confirme je te laisse mon feu vert!
bonne semaine Tilk


Valentine :0056: 17/10/2010 19:31


Oh ! les jolies couleurs !! Mais toujours ce grillage, grr... Enfin bon, il est transparent.


Christine 17/10/2010 18:56


c'est marrant ce que l'on peut se représenter, et là, j'avoue y voir un chien derrière un grillage....le hasard certainement. Bises Tilk


Marine D (Zoupie) 17/10/2010 16:18


Encore plus de noir et de barrières chez toi, il me semble, jusqu'à la gueule on pourrait dire ...


vénusia 17/10/2010 15:39


une barrière celle des préjugés et du racisme

je suis un peu dubitative devant cette peinture.

bisos :0010:


Quichottine 17/10/2010 14:21


J'y vois des êtres qui se parlent.. peut-être ai-je tort.

Bonne journée, Tilk.


philosophie

Écrire

Malgré l’usure

Malgré l’érosion

Malgré les tremblements

Malgré l’éclatement des pierres

Écrire

Malgré le grand éboulement

Écrire

Parmi les gravats

Écrire

A même les décombres

 

 

Texte libre