Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 20:29

numerisation0006-copie-2.jpg

 

 

 

Nous qui venons de loin

nous qui avons percé

de terribles murailles

nous qui nous sommes donné

tout entier

aux pierres et aux arbres

de cette terre

même après la tempête

devrons nous être docile

pour enfin être d'ici

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Anick-Elfe 19/10/2011 01:05


Merveilleuse Toile qui se marie avec le poème!!! Il y a le vent contre ce visage qui lutte et où la docilité n'a pas sa place!!!
En pensées... Anick-Elfe


poetique love 16/10/2011 15:59


voilà qui et si bien joliment écris.


Elo 16/10/2011 13:49


Un questionnement fort pour ce tableau tout aussi fort !!!! Besos


Célina 16/10/2011 01:35


Bonsoir,
Ces mots m'interpellent. De la difficulté de se sentir bien ici, tout en étant d'ailleurs...
Et ce visage !!! Si beau et si triste


niko 15/10/2011 19:09


C'est cool c'est créations j'aime bien le style abstrait

A+ nicolas


michèle 15/10/2011 10:22


Je pense à l'immigration, à leur liberté d'expression restreinte, à la torture intérieure que le visage trahi.


K.KI 14/10/2011 21:26


Cruelle interrogation
bizzz


Robert 14/10/2011 18:28


J'y vois un visage , c'est très beau .
Bonne soirée et excellent week-end.
Amitié @++
Roby


Arthémisia 14/10/2011 14:44


J'ai horreur des fautes d'orthographe...surtout des miennes...qui me font aussi grande honte!


Arthémisia 14/10/2011 14:33


que tu fais....pardon.


tilk 14/10/2011 14:40



pas de problèmes


besos



Juliette 14/10/2011 11:40


J'aime beaucoup cette toile. Ce noir comme une mantille entourant ce visage doux mais déterminé.
Bises


jeanne 14/10/2011 08:46


dociles ?
non
toujours un ourlet de révolte sous le crâne
besos


Arthémisia 13/10/2011 22:57


il me semble que le jaune de cadmium que tu fait gicler ici est bien l'affirmation que NON!


Valentine :0056: 13/10/2011 21:18


J'adore ! Et cette tête qui vient d'ailleurs...


Alice 13/10/2011 15:11


C'est un beau visage expressif qui apparaît venant d'ailleurs.Dans le poème,il y a la difficulté d'être reconnu dans son nouveau pays, et de ne pas devenir "étranger" dans le sien. L'adaptation au
nouveau pays évoque l'idée d'un reniement de ses propres coutumes pour être "docile" L'association peinture-poème suggère avec force tout le thème de l'exil.


Gabriela 13/10/2011 14:50


Tremendas la pintura y la poesía!
Fuerte, tu vena artística.
Caudaloso y profundo como las Amazonas, fértil como el Nilo.

Difícil dilema.
El porque de este giro de la humanidad... a pesar de intensos esfuerzos de avance, resbalazamos atràs.


Liliane 13/10/2011 14:45


Tes mots sont poignants... Ils me touchent profondément... Le visage me parait très douloureux aussi.
(Bien reçu, merci pour tout...)
Besos Fernando.


TELOS 13/10/2011 13:35


dociles jamais... beau portrait..j'aime


thami 13/10/2011 12:39


Les deux oeuvres se répondent et les mots résonnent d'un accent libérateur (percer les murs)! Car par les temps qui courent, la tendance est à s'emmurer vivant...dans une prison construite par ses
propres mains!
Qui s'étonne encore aujourd'hui de la présence d'une pierre sur un chemin?
Bonne journée lumineuse et chal-heureuse!
Thamitié


Laudith 13/10/2011 12:29


Un visage qui laisse percevoir ses émotions...

Bisous et belle journée Fernando.


Lucien 13/10/2011 12:17


Je termine la lecture de "l'art français de la guerre" d'Alexis Jenni. "Mais il m'a appris à peindre. Il devait être le seul peintre de toute l'armée coloniale, mais là-bas on ne faisait pas
attention à ces détails" ...


gazou 13/10/2011 10:27


terrible dilemne !
être docile et faire plaisir à notre entourage
ou être soi-même ?
Besos !


Quichottine 13/10/2011 07:41


Ce poème me touche beaucoup. Merci pour ces mots, Tilk.


Andrée 12/10/2011 23:39


Un visage de souffrance , d'interrogation. Belle soirée, bisous Tilk


Malika 12/10/2011 22:59


Bonne nuit. Bises.


Marine D:0109: 12/10/2011 22:59


Comme un visage en souffrance....


ZAZA 12/10/2011 22:45


Superbe visage de femme Tilk. Bises


philosophie

Écrire

Malgré l’usure

Malgré l’érosion

Malgré les tremblements

Malgré l’éclatement des pierres

Écrire

Malgré le grand éboulement

Écrire

Parmi les gravats

Écrire

A même les décombres

 

 

Texte libre