Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 février 2010 5 12 /02 /février /2010 18:24

P1020511

 

Et je gis là

mais

comme si la solitude

ne pouvait plus

être mon fournisseur

officiel

comme si dans

l'abominable

faille du doute

se glissait

encore et encore

la soif du gouffre

comme si en esplorant

la plus serrée

des veines

la plus serrée

des crevasses

je débouchais

sur le sable blanc

de la plus grande

des pages

 





Partager cet article
Repost0

commentaires

loli 27/02/2010 21:35


Celle-ci, si on ne lit pas le texte, inspire une idée de musique... je pourrais presque l'entendre...
Besos,
loli


Supercalifragilis 27/02/2010 07:58


J' aime cette composition exotique, me fait que je chante tandis que je rêve, les yeux ouverts.
Magnifique!
Gabriela


armandie 14/02/2010 10:20


le sable blanc des pages de ta poésie est magnifique à faire glisser entre les doigts.

baisers

Armandie


ornellamai 14/02/2010 08:57


quelle bonne idée d'être passé me voir : je découvre des merveilles sur ton blog - peintures et textes  que  j'aime - je vais aller au plus profond pour mieux te connaître - SUPER ces
blogs qui nous ouvrent d'autres horizons - bon dimanche


poetique love 13/02/2010 19:02



Comme c'est si bon de te lire
Amitié Tilk.



lyly 13/02/2010 10:42


Re-coucou

Tu sembles effectivement être en pleine métamorphose

Tes peintures et tes poèmes dégagent une jolie légèreté

GrOs bisOus mon ami, Lyly


Stellamaris 13/02/2010 09:16


Le tableau est superbe, très fort ! Et le poème aussi, cette plage, lueur d'espoir au fond du gouffre ... Toute mon amitié.


Sév 12/02/2010 23:42


Le
désert.                              


sittelle 12/02/2010 22:37


C'est plus qu'une partition, 7 lignes, musique de rue, joyeuse et conviviale !
bonne soirée, Tilk !


Quichottine 12/02/2010 21:55


Le sable blanc de la plus grande des pages... c'est superbe !

Merci, Tilk.


Gérard 12/02/2010 21:50


Devant ta toile j'entends de la musique de rue


Joëlle 12/02/2010 21:14


Tout simplement beau... merci Tilk :-)
Bon we à toi ! besos.


Alice HUGO 12/02/2010 19:22



Tes " Fouilles " - et celle-ci en particulier - sont d'une flamboyance qui me laissent la bouche ouverte. Quant aux Poèmes qui les accompagnent, j'y ressent comme un apaisement, un "recollage".
Ici, surtout, ce "mais" semble dire que, malgré tout, l'espoir te guide vers un renouveau : la page blanche que tu as le choix de remplir selon tes voeux.
Bref. Accorde-toi le droit d'être heureux, Tilk.

J'ai adoré tes "Epreuves Souterraines ". Surtout la N° 13, qui m'a immédiatement évoqué le film " Avatar ". Splendide !

Excuse-moi d'être aussi admirative. Cela peut être pesant. Mais aussi ! tu n'as qu'à ne pas avoir autant de talent, Senor Artiste !!!

Je te donne un très cordial beso, amigo mio.




K.KI 12/02/2010 19:01



Trés chouette ta toile , plein de tendre couleur ... une envie d'autre chose.. une autre vie à explorer.. bel écrit
j'ai taggé ton blog , jeu à suivre d'un blog à l'autre..
Bisesss



jeanne 12/02/2010 18:54


une belle page
à écrire en mots de lumière
besos


Arthémisia 12/02/2010 18:53


Ce travail s'apparente à une partition colorée, quelque chose d'exotique, une danse des régions où on fait la fête pour oublier la réalité de la vie.
Kisses
Arthi


philosophie

Écrire

Malgré l’usure

Malgré l’érosion

Malgré les tremblements

Malgré l’éclatement des pierres

Écrire

Malgré le grand éboulement

Écrire

Parmi les gravats

Écrire

A même les décombres

 

 

Texte libre