Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 juillet 2012 4 05 /07 /juillet /2012 23:00

 

 

 

 

 

 

Parfois il neige noir

des vagues de coton noir

déferlent inlassablement

recouvrent le jour

et imposent leurs murs noirs

 

alors le chemin disparait

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

gazou 13/07/2012 09:51

Il neige noir...mais c'est de la boue... comment fait-on pour transformer la boue...en or?
Besos!

Angel Duane 10/07/2012 14:31

Dit moi ne broillerai tu pas du noir se jour , sourire , bien imaginer.

Valentine :0056: 07/07/2012 11:30

Bouh ! Noir... Mais tu as des idées forces dans ta poésie que j'admire, Tilk.

erato:0059: 06/07/2012 21:24

Mais le vent balaie tout ce coton , et le bleu revient avec l'espoir.Belle soirée, bises Tilk

Joëllle 06/07/2012 20:22

Il réapparaitra sous peu ce chemin, j'en suis sûre...
Besos ami-Fernando

Topa 06/07/2012 19:46

Bonjour Fernando,
Excuse-moi d'intervenir sur le blog, c'est pour préparer la 28ème édition du "Printemps de Durcet"...
Pourrais-tu m'envoyer ton e-mail et ton adresse postale ?
Merci à l'avance.

josée 06/07/2012 10:39

Apocalypse now! Courage, Tilk, bise,
Josée.

Quichottine 06/07/2012 08:49

Un très beau poème... Je souhaite que le soleil revienne et nous montre de nouveau le chemin.

telos 06/07/2012 06:32

superbe Fernando

philosophie

Écrire

Malgré l’usure

Malgré l’érosion

Malgré les tremblements

Malgré l’éclatement des pierres

Écrire

Malgré le grand éboulement

Écrire

Parmi les gravats

Écrire

A même les décombres

 

 

Texte libre