Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 octobre 2013 1 21 /10 /octobre /2013 23:12

 

Je l’ai entendu parler fort.

je l’ai entendu crier puis hurler.

Elle a pleuré.

J’ai couru les rejoindre.

Il tenait dans une de ses mains

la montre qu’elle venait de lui offrir

Pour son anniversaire

(montre suisse étanche

puis qu’il était ostréiculteur ).

Il avait encore bu

Il criait son désespoir .

Il criait sa vie de merde ,

sa vie d’immigré sa vie de pauvre….

il lui jeta a la figure 

un je n’aurais jamais du te suivre ici.

Il hurlait de plus en plus fort.

Elle se  tenait contre le mur , terrorisée.

Son regard me fixait….

 Je n’ai pas vu le geste.

J’ai juste entendu le bruit au milieu des injures.

Et puis il est parti.

Je ne me souviens plus de la suite,

sauf de cette montre éclatée contre le mur et

de ce bracelet métallique que j’ai ramassé .

c’est celui que je porte encore aujourd’hui presque 40 ans après…

Demain j’irais m’acheter un autre bracelet….

 

Partager cet article

Repost 0
Published by tilk - dans mi madre
commenter cet article

commentaires

emma 28/11/2013 17:15

dur pour un enfant, dur pour tout le monde, en fait

Angel Duane 30/10/2013 18:42

Voilà un texte , de cette expérience pour toi qui a du être très prise de colére et de souvenir bien triste.

Yasmine 25/10/2013 03:08

Tourner enfin la page hein ?!!!

Oui, ça prend du temps de faire son deuil !!!

Alice 24/10/2013 18:47

Certaines blessures ne se referment jamais ...
Choisis un beau bracelet pour cette montre.

fazou 23/10/2013 12:45

forte image aussi du temps arrêté, brisé… et de la volonté de le faire avancer.

fazou 23/10/2013 12:44

ah, si c'était une fiction? plutôt qu'un souvenir… mais la réalité est si terrible

Minik do 23/10/2013 07:53

Toujours présente la cicatrice de l'ancienne blessure...

eki eder 23/10/2013 07:38

la mémoire garde ce fort souvenir triste mais avec une note de positif à la fin.

Liliane 22/10/2013 23:21

Difficile de vivre de tels moments... Parfois il faut les subir, se taire... Mais qu'il est bon aussi d'exploser... Tu as vu, tu n'as pas oublié... Mais elle non plus j'en suis sûre... J'ai vécu
des moments presque semblables mais ce n'était pas mes parents... Il est toujours là...
Besos Fernando. Merci du partage.

renaud 22/10/2013 23:17

Tilk, tu m'as fait pleurer avec cette souffrance qui revient
durement à sa date anniversaire.
Les souvenirs malheureux sont longs à s'estomper.
Je t'envoie plein d'ondes positives.
Amitié
Renaud

erato 22/10/2013 22:07

C'est bien d'essayer de tourner la page.Il y a des souvenirs qui font toujours mal .
Douce soirée , bises Tilk

Sonyaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa 22/10/2013 19:37

une montre qui rappelle des souvenirs....
Douce fin de journée
Pleins de ti bo

Ariaga 22/10/2013 17:25

Une tranche de vie tellement présente comme tu nous la racontes. Bises.

Laudith 22/10/2013 16:59

Il est des instants de vie qui restent ancrés en nous et viennent s'échouer sur la plage de nos souvenirs...

Bises Fernando, belle fin de journée.

Nina Padilha 22/10/2013 13:53

Incompréhension et déchirement, pour un enfant, d'assister à une scène aussi violente.
Je n'ai jamais pu oublier celles que j'ai vécues.
Mes parents ne me voyaient plus.

Quichottine 22/10/2013 10:22

La violence entre époux ne devrait pas exister... elle ne devrait pas exister du tout, entre quiconque vit.

Merci pour ce poème, Tilk. Il y a des souvenirs qui font mal.

Passe une douce journée.

Valentine :0056: 22/10/2013 10:07

Comme c'est triste, Tilk...! Comme c'est déchirant...

Jackie 22/10/2013 07:13

Demain est un autre jour...

marie-claude 22/10/2013 06:30

dur d'être le témoin de la misère d'un père ...
dur de pouvoir oublier ...
mais bien de tourner la page !
amitié .

philosophie

Écrire

Malgré l’usure

Malgré l’érosion

Malgré les tremblements

Malgré l’éclatement des pierres

Écrire

Malgré le grand éboulement

Écrire

Parmi les gravats

Écrire

A même les décombres

 

 

Texte libre