Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 novembre 2011 7 20 /11 /novembre /2011 21:24

P1070867.JPG

 

Ce qui devrait se vivre

ne se vivra pas

ce qui ne devrait pas se vivre

encombre sans cesse notre chemin

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
Toujours suivre sa route<br /> en abandonnant les passerelles brisées et les ponts sans issues pour aller vers l'Essentiel<br /> Marie<br /> <br /> Tableau et mots font tellement résonance en moi que je n'ai pas de mots pour m'exprimer...<br /> <br /> Marie
Répondre
A
merci de ton passage sur mon blog - heureuse d'avoir découvrir le tien. bien amicalement
Répondre
J
Je pense à un texte en lisant ce billet. Va savoir...<br /> Bises<br /> …/… En se rendant à Chartres, Péguy voit sur le bord de la route un homme qui casse des cailloux. A grand coup de maillet. Son visage exprime le malheur et ses gestes la rage. Péguy s’arrête et<br /> demande : " Monsieur, que faites-vous ? " " Vous voyez bien, lui répond l’homme, je n’ai trouvé que ce métier stupide et douloureux. "<br /> <br /> Un peu plus loin, Péguy aperçoit un autre homme qui, lui aussi, casse des cailloux, mais son visage est calme et ses gestes harmonieux. " Que faites-vous, monsieur ? " , lui demande Péguy. " Eh<br /> bien, je gagne ma vie grâce à ce métier fatigant, mais qui a l’avantage d’être en plein air ", lui répond-il.<br /> <br /> Plus loin, un troisième casseur de cailloux irradie de bonheur. Il sourit en abattant la masse et regarde avec plaisir les éclats de pierre. " Que faites-vous ? " lui demande Péguy. " " Moi, répond<br /> cet homme, je bâtis une cathédrale ! "<br /> <br /> Le caillou dépourvu de sens soumet le malheureux au réel, à l’immédiat qui ne donne rien d’autre à comprendre que le poids du maillet et la souffrance du coup. Alors que celui qui a une cathédrale<br /> dans la tête transfigure le caillou, il éprouve un sentiment d’élévation et de beauté que provoque l’image de la cathédrale dont il est déjà fier. Mais un mystère se cache dans le monde intime des<br /> casseurs de pierres : pourquoi certains ont-ils une cathédrale dans la tête là où d’autres ne voient que des cailloux ?.../…<br /> <br /> Boris Cyrulnik<br /> Parler d'amour au bord du gouffre
Répondre
A
Alors là, entièrement d'accord avec Toi sur les chemins encombrés!!! Et Ton Tableau Le représente parfaitement!!!<br /> Ici la nuit tombe... Bisous... Anick-Elfe
Répondre
M
L'Homme, petit poucet, s'égare souvent ... Pour ne pas se perdre, son chemin est fait de multiples " petits cailloux blancs ".<br /> Pensées et bon dimanche, Tilk.<br /> <br /> Aujourd'hui, je viens de chez Quichottine. Je n'ai pas de blog.
Répondre
P
et parfois bien difficile , à arriver au bout du chemin.
Répondre
C
Rêves joyeux eparpillés<br /> sur un fond immaculé,<br /> souvenirs d'une adolescence<br /> souvent insouciante<br /> cauchemars amalgamés<br /> dans un coin secret<br /> et qui ressurgissent<br /> quand le coeur est chaviré....<br /> Besos Amigo<br /> Une fée
Répondre
L
Bonjour,<br /> Je découvre ton univers grâce à Quichottine<br /> Bon après midi<br /> Amicalement
Répondre
J
Je viens sur cet article par celui de Quichottine<br /> C'est si vrai !
Répondre
Q
J'ai laissé quelques mots pour toi chez moi...<br /> <br /> Pour ce faire, je t'ai emprunté ta page, mais je te la rendrai si tu le souhaites.<br /> <br /> Merci pour tout.
Répondre
T
la vie dans quel sens????????????
Répondre
H
salut dis donc bonjour la joie mdr bisous
Répondre
J
over-blog joue des tours<br /> hier impossible de poser un mot<br /> j'aime ici la sobriété des mots et du tableau<br /> <br /> besos
Répondre
G
des bactéries vues au microscope
Répondre
M
vies bridées<br /> débris de vie<br /> vivra sa vie<br /> si sa vie va
Répondre
M
débris de vie<br /> vie bridée<br /> bide complet
Répondre
J
j'aime et la peinture<br /> et le texte ami<br /> besos
Répondre
J
j'aime et la peinture<br /> et le texte ami<br /> besos
Répondre
T
tu l'as dit "bouffit" et quand c'est dit c'est dit!!!!
Répondre
T
hahahahaha
Répondre
T
tu l'as dit "bouffi"!!!
Répondre
G
Je souffle...
Répondre
C
C'est le grand bazar en gros....bises Tilk
Répondre
Q
Des regrets, des remords, tout ce que l'on espère et qui ne sera pas.<br /> <br /> Douce soirée, Tilk.
Répondre
L
et pour déblayer le chemin ... ?
Répondre
J
J'espère que le vent va souffler fort et balayer tout ça...<br /> Belle journée
Répondre
M
Un beau "hors d'oeuvre"
Répondre
T
attends je t'envoie un balai..j'ai l'art de prendre le chemin de la déchetterie ...frrt frrt..pas de négatif..la vie est partout..
Répondre
oh c'est si vrai ce petit texte<br /> j'aime cette peinture qui me fait penser à la neige<br /> ti bo<br /> <br /> .•°•.Ś Ő Ń Ŷ Á.•°•.
Répondre
A
J'aime beaucoup ton tableau, encombrements légers, si on ne leur donne pas trop de poids.<br /> Amitiés Alice
Répondre
A
Cela me fait penser à la célèbre mosaïque du "sol mal balayé" du musée du Bardo de Tunis<br /> http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Xenia_bardo.jpg
Répondre
T
<br /> <br /> merci beaucoup pour cette découverte<br /> <br /> <br /> besos<br /> <br /> <br /> <br />
B
avançons
Répondre
K
Les péripéties de la vie...<br /> Bisessss
Répondre
S
Éparpillement de miettes de vie, prêtes à se faire balayer par le vent d'hiver
Répondre
E
C'est tellement vrai ! Magnifique ensemble œuvre et mots ! Besos
Répondre
V
Hélas... D'où ces scories sur la toile ?!
Répondre
M
Très bonne soirée.
Répondre

philosophie

Écrire

Malgré l’usure

Malgré l’érosion

Malgré les tremblements

Malgré l’éclatement des pierres

Écrire

Malgré le grand éboulement

Écrire

Parmi les gravats

Écrire

A même les décombres

 

 

Texte libre