Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 novembre 2009 4 12 /11 /novembre /2009 15:33




les pluies intérieurs
limitent l´accès à l´azur
ces pluies horizontales
érodent l´intérieur
assez
pour que l´oiseau
y  fasse son nid
durant encore longtemps

il pleut à l´intérieur
mais tu ne le vois pas
l´oiseau se repose
mais ses couleurs
ne se voient pas

et moi je voudrais
te mettre
dans mon intérieur
car la géométrie
de l´être
est très variable









Partager cet article

Repost0

commentaires

Liza 14/11/2009 21:04


Fantastique poème, Tilk . Il me touche profondément . Besos .
Liza


O. 14/11/2009 19:03


aimable proposition qui je l'espère sera entendue


lyly 14/11/2009 14:08


Bonjour Magic Tilk

Que ta poésie est jolie et aussi énigmatique, Tilk

Besos, Lyly 


armandie 13/11/2009 21:43


oh il est bizarre ce poème, je m'y suis faite en le relisant mais au prime abord, j'avais du mal, finalement les pluies sont parfois étranges et provoquent de droles de troubles.

plein de baiser tilk

Armandie


poetique love 13/11/2009 20:58


vraiment très beau passe un très bon samedi besos tilk.


laé 12/11/2009 20:16


beau... comme toujours


Quichottine 12/11/2009 19:19


Toi, elle et l'oiseau...

L'oiseau et ses ailes...

Et toi qui ne sais pas comment les attirer.


Nova 12/11/2009 17:59


C'est...heu...j'ai pas trop les mots...j'adore...rien que le titre déjà...wouhaou...


marlou 12/11/2009 15:45


Voilà un brin de poésie que j'aime !
Besos.


philosophie

Écrire

Malgré l’usure

Malgré l’érosion

Malgré les tremblements

Malgré l’éclatement des pierres

Écrire

Malgré le grand éboulement

Écrire

Parmi les gravats

Écrire

A même les décombres

 

 

Texte libre