Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 février 2010 5 26 /02 /février /2010 01:20
numérisation0017



VU  DU  CIEL
 
Ma bouche a mordu les nuages
Un jour que je volais au ciel,
Et mes yeux tout remplis d'orages
Ont vu le monde artificiel
Où les Humains se font la guerre,
Salissent l'onde du ruisseau,
Les prairies fleurissant naguère
Quand le soleil, en son berceau,
Ne peignait d'ombres sur la Terre
Que celles des arbres doyens.
Ô Monde, ta vision m'atterre !
Je rêve d'élans citoyens...
Puisse le fleuve qui sinue
Avant de s'unir à la mer,
Vagabonder sans retenue.

J'ai sur la lèvre un goût amer.

Alice H


Partager cet article
Repost0

commentaires

Gabriela 08/03/2010 14:34


Me gusta mucho el poema; un manifiesto metáforico.
Mi mente hace una asociación con la pelicula "Fahrenheit" con Julie Cristie... que puede completar esta visión terrible...
... donde los libros están quemados, donde la lectura está prohibida ... sí... "le soleil ne peigne ombres sur la Terre"
Me gusta la complementaridad multiple de la pintura!
Un abrazo!
Gabriela


dan 01/03/2010 09:18


La force d'un poème est de vanter la beauté mais lorsque la déraison prend le pas sur la raison, le poète utilise sa ressource pour dénoncer cet égarement avec la justesse des mots ayant plus de
poids que la colère.
A lire et à relire.


poetique love 27/02/2010 13:36



Une si belle harmonie  bise à vous deux.



michelgonnet 27/02/2010 00:44


Un beau texte l'Ami (sourire)

Bonne soirée.

PS: À quand une exposition ensemble ? Voire un nouveau recueil ...


Valentine :0056: 26/02/2010 23:47


Trop beau, ce poème ! "Le fleuve qui sinue avant de s'unir", c'est vraiment superbe ! Bravo, Tilk.


Laudith 26/02/2010 22:22


Une très belle complicité, bravo à tous deux.

Bises.



Petit Poucet rêveur 26/02/2010 20:09


C'est un beau partage. Moi aussi "je rêve d'élans citoyens et j'ai sur la lèvre un goût amer".


Stellamaris 26/02/2010 13:17


Le poème comme la peinture sont superbe ... Un grand bravo à tous les deux ! Toute mon amitié, et bises à Alice ...


O. 26/02/2010 11:49


très beau duo, bien accordé


Christine D. 26/02/2010 10:17


Excellent, bravo à vous deux.....je suis quand même toujours un peu frustrée de voir les pixels sur tes dessins. Ils méritent mieux. Besos


marlou 26/02/2010 10:02


Double plaisir...Merci à vous deux !


Quichottine 26/02/2010 09:01


Un très beau partage... Merci à vous deux.


jeanne 26/02/2010 06:20


mordre
mordre les nuages de tes bleus..


philosophie

Écrire

Malgré l’usure

Malgré l’érosion

Malgré les tremblements

Malgré l’éclatement des pierres

Écrire

Malgré le grand éboulement

Écrire

Parmi les gravats

Écrire

A même les décombres

 

 

Texte libre