Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2014 5 31 /01 /janvier /2014 18:13

Landes

 

Au croisement des sentes

Il a fallu choisir…

Des flottements de brume

Ouatent encore les raies noires et verticales.

Au dessus, le bleu se fait plus lourd

Les fougères de poussière rousse

Hérissent le sable noir.

Tout craque en silence,

Hormis quelques furtifs, au sol.

Le bleu se mut en blanc

Chauffé aux limites,

Tu baisses la tête, vaincu.



Et l’ombre de l’airial

Se fait berceau

Sur ton corps exténué.


C Pilard 03/01/2012





 

P1210480.JPG

 

ce poème et cette illustration sont partie

du prochain recueil de Christophe qui va sortir

aux éditions du Bombyx

il y auea aussi des collages de Laurence Pérou

qui en plus fait la maquette

notons que Christophe est l'un des chanteurs

des Bombyx (en photo un peu plus loin)

 

Partager cet article

Repost 0
Published by tilk - dans Partage
commenter cet article

commentaires

Muriel Angel 09/02/2014 09:15

très joli partage entre l’écris et abstrait aux si belles couleur entre Tilk Et Christophe.
Bon Dimanche à vous deux et bonne chance.

Nina Padilha 01/02/2014 13:54

J'aime ces interférences entre plume et pinceau...

Quichottine 01/02/2014 10:23

C'est un très beau partage.
Bravo à vous deux.

Martine. 01/02/2014 06:29

Merci pour ce joli et poétique partage. Bises et bon week-end.

jill bill 31/01/2014 21:23

Mes félicitations pour votre duo... Bises de jill

zaza 31/01/2014 20:06

Ce poème s'adapte très bien à ta réalisation... belle combinaison. Bises et bonne soirée. ZAZA

Valentine :0056: 31/01/2014 19:41

C'est bien ! mais dis à Christophe, avant qu'il édite, que "se mut" n'existe pas, et qu'il faut écrire "se mua"(= ne pas confondre "se muer" avec "se taire"). A moins qu'il ne veuille écrire "muet"
en catalan... ou le subjonctif imparfait de "se mouvoir" ? Besos.

philosophie

Texte libre