Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 août 2012 2 07 /08 /août /2012 16:42

P1120969.JPG

 

 

 

un petit retour en arrière

pour le fun durant ces vacances

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

tévi 10/08/2012 17:44

ohhhhhhhhhhhhhhhhhh!!!!!!!!!!

marine D:0019: 09/08/2012 08:17

Tu craches du bleu, c'est bon signe, je penses que c'était super pour toi Tilk

chantal11 08/08/2012 23:07

Pas mal, on se permet tout quand on est en vacances hi hi
nan mon papillon est une Herminie, pas un Bombix..
besos mi querido Tilk
chatou

Sonya972 08/08/2012 19:45

je te souhaite une très belle soirée
ti bo du soir

Angel Duane 08/08/2012 18:05

Houaaaa étrange cette peinture, il na pas l'air content.
Bonne soirée Besos.

ariaga 08/08/2012 16:29

Tellement d'interprétations possibles ... Je vais être un peu hantée ... Bises.

josée 08/08/2012 09:51

Souvenir? Bise, Tilk,
Josée.

corinne56 08/08/2012 09:45

Bonjour Tilk,

Cette fumée bleue attire mon attention. Magie ou envoûtement... Que de mystère. Bisous et douce journée. Corinne.

telos 08/08/2012 06:39

tu aimes trop la pipe..fumée bleue c'est normal.j'attends la suite.une série au milieu de tes jardins devrait surprendre comme une présence qui déborde de couleurs..
besos tilk.

Valentine :0056: 07/08/2012 23:23

Ouah !! Terrible !! Ça nous change !!! :0004:

erato :0059: 07/08/2012 22:53

Un peu sombre ! Belle soirée, bises Tilk

Liliane 07/08/2012 22:39

C'est bleu... Mais la tristesse ne te ressemble pas ! Il manque de la couleur !
Besos Fernando.

Sonya972 07/08/2012 19:57

merci pour ce petit retour
douce soirée
ti bo

marlou 07/08/2012 18:27

J'espère qu'elles étaient bonnes tes vacances !
Besos Tilk

Marithé :0010: 07/08/2012 18:27

ou la la j'aime pas trop lol je préfère les couleurs vives et ensoleillées comme ton sud besosssssssssss

philosophie

Écrire

Malgré l’usure

Malgré l’érosion

Malgré les tremblements

Malgré l’éclatement des pierres

Écrire

Malgré le grand éboulement

Écrire

Parmi les gravats

Écrire

A même les décombres

 

 

Texte libre