Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 novembre 2009 3 18 /11 /novembre /2009 19:15
une tranquilité hideuse
inonde l'instant
l'horizon disparait doucement
en perdant ses couleurs
le frémissement des grands peupliers
disparaît peu à peu
les toits des maisons du lotissement
s'évaporent
la haie de leylandii s'éfface
je ne distingue même plus la glycine
le vent lui aussi n'ose 
plus rien dire
le néant englouti la maison

et j'entends sa voix
sa voix lointaine
qui m'inonde
sa voix
qui faisait taire 
jusqu'au silence
cette voix
qui faisait flétrir la nuit

c'est térrible
de s'assoir en face 
de soi même
et de rien avoir 
à lui dire

Partager cet article

Repost0

commentaires

armandie 20/11/2009 22:44


oh je suis sans voix devant ce que je viens de lire, l'oxymore d'entrée m'a cueilli et m'a annoncé ce qui suivait. Mais la fin est terrible, et terriblement bien exprimée par toi.

Baisers

Armandie


marlou 20/11/2009 16:46


Comme on le sent ce poème!
Besos


marlou 20/11/2009 16:45


Le plus terrible, en effet...C'est fort !
Besos.


Muriel93 Créations 20/11/2009 13:54


Comme c'est beau on voit là  bien l'esprit de son créateur de magie couleur et lorsque ses couleur s'évapore tous ne va plus alors garde les toujours tilk bise
et bonne journée à toi Amicalement bise.


Danièle 20/11/2009 00:29


Alors la tête dans les mains
Il songe
Et ne peut même les voir
ses mains


Sév 19/11/2009 23:32


Nuit de bô
rêves.                                



Laudith 19/11/2009 20:06


Oui, c'est terrible... ce texte me parle beaucoup, il est magnifique et très émouvant.

Belle soirée Fernando.

Je t'embrasse.


yanga 19/11/2009 19:27


Oups désolé je me suis tromper c'est "pour faire partir la pluie"


yanga 19/11/2009 19:24


pourqoi lui dire quelque chose
si tu n'ose
tu peu aussi
inventer des poésie
pour le lui dire
pour que la parole puisse revenir
et embelir
la nuit
et faire partir la pluie


Stellamaris 19/11/2009 13:28


Un très très beau poème ... Mais si l'on n'a rien à dire, face à soi-même, c'est peut-être parce qu'il est temps de se taire et de s'écouter, enfin ? Personnellement, c'est ainsi que je le vis, et
ainsi que je me ressource ... Toute mon amitié.


Jean-Claude 19/11/2009 08:16


Excellent, j'aime beaucoup !
A+  JCP


colette 19/11/2009 07:46


beau, désespérément beau !


Quichottine 19/11/2009 07:31


C'est terrible, oui, mais j'aime ce poème.

Passe une belle journée, Tilk.


Renard 19/11/2009 03:29


Quelle désespérance..;
Besos 


laé 18/11/2009 20:55


il est terrible celui la !
j'adore ! bises


lyly 18/11/2009 20:37


Bonsoir Magic Tilk

Ne rien avoir à lui dire mais tant à lui écrire

à dessiner, peindre, fabriquer, construire...

Un communication si forte...

Besos

Lyly 


O. 18/11/2009 19:38


peut-être lui dire attend et espère.....


philosophie

Écrire

Malgré l’usure

Malgré l’érosion

Malgré les tremblements

Malgré l’éclatement des pierres

Écrire

Malgré le grand éboulement

Écrire

Parmi les gravats

Écrire

A même les décombres

 

 

Texte libre