Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 juin 2010 3 30 /06 /juin /2010 22:39

 

L'air semble inanimé

plus rien ne respire

            

    ton départ

             a ouvert

                 une fissure

                       une brèche

                                ou tout

                                   s'engouffre

                                             aimanté

                                                par ton aura


 

et moi

 

 je reste là

 

            perdu

 

               au milieu

 

                                           de ma solitude

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

poetique love 03/07/2010 20:42


très Nostalgique , je trouve mais si beau.
bonne nuit à toi.


gazou 02/07/2010 09:42


mais t'es pas tout seul, Fernando ! Besos!


Petit Poucet rêveur 01/07/2010 22:05


J'aime beaucoup "L'air semble inanimé
plus rien ne respire"

On retient son souffle...


marlou 01/07/2010 16:57


Magnifique d'émotion ! Besos Tilk


armandie 01/07/2010 13:57


soupir....
baisers

Armandie


rejane 01/07/2010 11:03


des mots qui disent comme on est perdu quand l'autre s'en va
bises de rejane


timicraintou 01/07/2010 10:20


la solitude sa n'existe pas!tu connais le chanteur?
bises
a+


Valentine :0056: 01/07/2010 09:02


Très beau poème, très évocateur.


dan 01/07/2010 08:58


La solitude est une compagne fidèle, trop présente, envahissante et silencieuse qu'il faut apprivoiser pour ne pas s'en faire une ennemie.


^^O^^Christine^^O^^ 01/07/2010 08:30


trés émouvant. Des départs qui font mal.....bises Tilk


... Quichottine en pause ... 01/07/2010 08:23


Les départs font toujours mal.
Mais il faut penser aux retours.


stellamaris 01/07/2010 08:01


Quel beau poème sur l'absence ! Superbe ! Toute mon amitié.


Gabriela 30/06/2010 23:56


¡¡¡C' est sublime!!!
Un abrazo!


philosophie

Écrire

Malgré l’usure

Malgré l’érosion

Malgré les tremblements

Malgré l’éclatement des pierres

Écrire

Malgré le grand éboulement

Écrire

Parmi les gravats

Écrire

A même les décombres

 

 

Texte libre