Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 mars 2010 2 16 /03 /mars /2010 16:36
numérisation0011

 

Quand l'oeil trace un trait

A la place de l'horizon

Avec ses pinceaux noir

L'horizon se transforme

En trait noir

Quand l'oeil se ferme

L'horizon disparait

Tout devient noir

Et il n'y a plus rien

Pour éclairer ma solitude

Partager cet article
Repost0

commentaires

jeanne 20/03/2010 20:01


je suis passée un peu vite
sur les autres
mais j'aime tant celui là

besos


O. 20/03/2010 14:43


Belle harmonie entre le gris du papier et
l'encre noire

O


loli 19/03/2010 22:58


Là, je me vois seule mais la solitude n'est pas une souffrance quand il s'agit de regarder l'Océan... car c'est ce que je vois ici. C'est magnifique, apaisant.
Besos,
loli


Stellamaris 19/03/2010 21:48


C'est très noir, et c'est superbe ... Magnifique ! Bravo, Tilk !

Toute mon amitié.


Sév 19/03/2010 00:22


Rêves bô
l'artiste.                     


Nadir 18/03/2010 20:45


La solitude, même si elle reste une expérience intérieure, est cette part irréductible de tout être. Tu l'exprimes magnifiquement. Et l'exprimer la rend sans doute moins lourde... Mais elle est
aussi ce qui pousse à la contrarier dans la création, qui reste toujours un moyen de la piéger à son propre piège.


Gabriela 18/03/2010 13:36


Cenit noir...?
Entonces ... miremos al otro lado ...
Nadir latente ...
Busca allí un vuelo inverso de pajaros de la alegría que te traigan la luz.
Un abrazo!


gazou 17/03/2010 13:44


notre regars peut tout transformer;.Besos!


poetique love 17/03/2010 12:37



Voilà une bien triste solitute Tilk.
De tes tracer besos  passe une bonne journée quand même .
amitié.



CARAMEL 17/03/2010 12:14


tres joli ! mais triste mais joli !


Maria-D 17/03/2010 00:58


J'aime... ces couleurs et ce mouvement de grève balayée par la mer... j'aime


MARTIENNE-BONHEUR 16/03/2010 22:09



Oh,Tilk,
Avec le beau soleil que nous avons chez nous,on ne broie pas du noir....
Tu me donnerais le cafard.
Besos mon ami.Aimée

 



Brigitte L. 16/03/2010 20:38


Et alors où sont parties tes belles couleurs?
Maintenant que mon scann remarche le prochain article sera pour toi.Bizzzzzzzzz


Frederique 16/03/2010 20:04


L'oeil plonge, s'éteint, mais rêve aux crépuscules embrasés.


lyly 16/03/2010 19:10


Bonsoir Tilk

De biens jolis mots !

Bonne soirée, besOs,

Lyly


Dane 16/03/2010 19:04


Très beau poème qui fait écho, et très bien illustré. On reconnaîtlà  ton talent!
Bien à toi Tilk


Quichottine 16/03/2010 17:53


Alors, peins l'horizon
en bleu
et d'un peu de vermillon
mets-y le feu


sittelle 16/03/2010 17:41



Un clair de lune, dans la tête...



^^O^^Christine^^O^^ 16/03/2010 17:07


Alors, gardons les yeux ouverts, et persevons cette lueur d'espoir....magnifique Tilk. Bises


Valentine :0056: 16/03/2010 16:41


Oh, pas gai... Je comprends que le tableau soit sombre.


philosophie

Écrire

Malgré l’usure

Malgré l’érosion

Malgré les tremblements

Malgré l’éclatement des pierres

Écrire

Malgré le grand éboulement

Écrire

Parmi les gravats

Écrire

A même les décombres

 

 

Texte libre