Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 novembre 2007 3 07 /11 /novembre /2007 00:39
J'aurais voulu
disperser
à la volée

Sur
ton corps
labouré

Comme
si le temps
m'était compté

J'aurais voulu
dispersée
d'un geste fou

comme le volcan
qui jette 
sa fumée

tout ce que
j'aurais dû
penser

et voir pousser
mes cris
sur ta chair ouverte



Repost 0
Published by tilk - dans poesies
commenter cet article
4 novembre 2007 7 04 /11 /novembre /2007 18:41
Quand
une vieille
cicatrice

Déchire
la géographie
du silence

Quand 
une vieille
cicatrice

Pareil
à l'éclair
foudroit

L'espace
d'un instant
le paysage

Dans une terrible
angoisse
asphyxiante

Figé
on craint
le tonnerre

pétrifié
on craint 
le déluge

Repost 0
Published by tilk - dans poesies
commenter cet article
3 novembre 2007 6 03 /11 /novembre /2007 10:42
Debout
tout près 
de moi

tout près
d'être 
moi

prêt
à être
moi

debout
contre 
la toise

contre
la toise 
déréglé

les yeux
fermés
en attendant

les poings 
serrés
en attendant

que ton
eau
folle

que ton 
eau folle 
monte
Repost 0
Published by tilk - dans poesies
commenter cet article
2 novembre 2007 5 02 /11 /novembre /2007 01:36
Ici  la limite
se fait
espérance

Ici les portes
s'ouvrent
vers l'infini

Ici l'espace 
a tué
l'espace

Ici l'espace
est prêt
à s'étaler

Ici il est prêt
à se rependre
sur ta musique

Même
si pour cela
je dois

faire 
le saut
de l'Ange
Repost 0
Published by tilk - dans poesies
commenter cet article
31 octobre 2007 3 31 /10 /octobre /2007 00:16

Dehors
tout est 
carambolage

Des charniers
de dominos
poussent

Les papillons
à faire de
mauvais présages

Dans 
un drôle
de paysage

A travers
la science
du filtrage

A travers
les techniques
du camouflage

Dans une drôle
de géographie 
intérieur

Dedans
mes mains
malaxent

Dedans 
mes mains
broient

Dedans
mes mains 
réajustent

L'ultime 
et infime
dérobade

Repost 0
Published by tilk - dans poesies
commenter cet article
26 octobre 2007 5 26 /10 /octobre /2007 22:27
l'irruption
de la source
les jours de tempête

ne cadre pas
avec des repas 
insipides

nous sommes 
un corps
séparé

qui dévore 
la lumière
en marche

et brule
la prophétie
du torrent
Repost 0
Published by tilk - dans poesies
commenter cet article
24 octobre 2007 3 24 /10 /octobre /2007 23:43

ONU

onu.jpg





photo que j'ai pris devant l'onu à NEW YORK 
lors d'un voyage avec ma femme
nous emportions des milliers de pétitions 
de protestations contre la reprise 
des essais nucléaires par chirac...
une semaine fabuleuse...

Repost 0
22 octobre 2007 1 22 /10 /octobre /2007 23:03
Mon corps
est 
lourd

de plus
en plus
lourd

il s'enfoce
lentement
à l'intérieur

l'intérieur
fini
par peser

lourdement
sur 
mon corps

qui s'enfonce
encore 
plus
Repost 0
Published by tilk - dans poesies
commenter cet article
20 octobre 2007 6 20 /10 /octobre /2007 17:06
Il y a
quelque
part

Un noyau
du souffle
qui resiste

Un lieu
de liberté 
jubilatoire

Un ressui
sacré
du ressenti

Loin
de l'odeur putride
de la rentabilité

Loin
du copier coller
qualibré

Un lieu ou l'encre
fait germer 
les pierres

Un lieu
éffrayé
sans doute

Un lieu
qui 
se cache

Qui se cache
dans mes 
profondeur

Un lieu ou couve
mon feu liquide 
du début
Repost 0
Published by tilk - dans poesies
commenter cet article
16 octobre 2007 2 16 /10 /octobre /2007 22:35
quand
le rideau
tombe

tombe
sur le rideau
à l'intérieur

la représentation
commence 
dehors

et dehors
il faut
sortir

mais 
ou né
le dehors

quand
le rideau
tombe

tombe
lourdement 
à l'intérieur
Repost 0
Published by tilk - dans poesies
commenter cet article

philosophie

Écrire

Malgré l’usure

Malgré l’érosion

Malgré les tremblements

Malgré l’éclatement des pierres

Écrire

Malgré le grand éboulement

Écrire

Parmi les gravats

Écrire

A même les décombres

 

 

Texte libre