Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 mai 2007 6 19 /05 /mai /2007 18:01

Au fond


Aller au fond des choses
aller au bout
au fond du trou
du puits
aller en fond de cale
au fond de la vague
dans le creux
dans les abysses
dans l'abîme
dans les ténébres
dans les profondeurs
tout en bas
au risque de toucher le fond
d'être le résidu
la lie
les restes
l'oubliée
le laissé pour compte
mais..
aller au fond des choses
à l'essentiel
ce qui importe
ce qui t'emporte
ce qui transporte
ce qui transforme
ce qui compte vraiment

Repost 0
Published by tilk - dans poesies
commenter cet article
17 mai 2007 4 17 /05 /mai /2007 17:11
Souvant mon regard
Examine
L'épaisseur de l'air
Sans que je m'en rende compte
Il va chercher le haut
En bas
Et le solide
Dans mes eaux
Parfois
Il se refuse même
A me dire
Ce qu'il a vraiment vu
Quand je réussi à rattraper
Mon regard fuyant
J'y vois des formes
Qui reviennent
D'endroits éffrayants
Comme s'il s'était éloigné
Pour mieux plonger
Dans mon dedans
Repost 0
Published by tilk - dans poesies
commenter cet article
13 mai 2007 7 13 /05 /mai /2007 23:21

Nous allons

Les yeux fermés

Vers une lumière

Que l'on ne voit pas

Nous allons

Les yeux fermés

Vers un lieu

Qui nous est

Systématiquement

Caché

Et nous avons tellement

Peur du vide

Que nous suivons

Les yeux fermés

Le premier guide venu

Qui nous montre

Ce chemin

Les yeux fermés

Repost 0
Published by tilk - dans poesies
commenter cet article
12 mai 2007 6 12 /05 /mai /2007 21:05

J’assiste impuissant

En larmes

Au viol de la vie

Sa robe jetée

Loin de son corps meurtri

Est criblée par las armes

Des hommes

Retranchés derrière leur bêtise

Renforcés par leur haine

 

Leur bave incandescente

Qui dévale les cratères fumants

Me fait reculer

Encore plus près

De l’abîme

Repost 0
Published by tilk - dans poesies
commenter cet article
10 mai 2007 4 10 /05 /mai /2007 23:14

lourd

 

on avance péniblement

dans un monde

lourd

compact

boueux

destrempé

collant

avec notre fardeau

pesant

écrasant

chargé

par une main

lourde

de châtiments

on avance

dans ambiance

accablante

opprésante

éttouffante

orageuse

peu à peu

on s'alourdit

on devient balourd

lourdeau

frustre

epais

optus

borné

et puis

pateau

lent

embarrassé

maladroit

comme prit

dans un mécanisme

ou les portes

ne s'ouvrent que lorsque

les précédantes sont fermées

comme si entre la naissance

et la mort

la vie n'avait pas d'importance

Repost 0
Published by tilk - dans poesies
commenter cet article
8 mai 2007 2 08 /05 /mai /2007 21:22

Au réveil

Parfois

Je m'endors

Je reste allongé

Comme une pierre

Et des insectes

Font de l'escalade

Sur mon corps

Tandis que le vent

Tente vainement

De ma parler

De ce qu'il a vu

Sur d'autres pierres

 

Qui va se lever

Mon corps

Mon esprit

 

parfois

Je suis au travail

Alors que

Je n'ai pas encore

Pris mon petit déjeuné

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by tilk - dans poesies
commenter cet article
7 mai 2007 1 07 /05 /mai /2007 19:52

La vie ne finit pas

Là ou l'on veut

Qu'elle finisse

Il ne suffit pas

D'effacer les formes

Il ne suffit pas

De supprimer le fond

La vie fini à l'envers

Un peu comme si

Le fond du vide

Effaçait sa propre

Forme

Repost 0
Published by tilk - dans poesies
commenter cet article
5 mai 2007 6 05 /05 /mai /2007 14:46

Je n'arrive pas

A m'accrocher

A aucun

Des fonds

Ou je m'écrase

 

A chaque

Nouveau palier

Que je percute

J'y vois

La même

Lassitude

 

Et je retombe

A nouveau

Repost 0
Published by tilk - dans poesies
commenter cet article
2 mai 2007 3 02 /05 /mai /2007 22:14

contraintes

 

règles

discipline

lois

limites

bornes

cadres

à ne pas dépasser

à ne pas déborder

suivre les indications

les recomendations

si non

subir la force

l'assujetissement

l'asservissement

le joug

l'esclavage

la coercition

le préssion

avec les mains liées

le couteau sous la gorge

l'épée de damocles

le chantage

se soumettre

obéir

faire avec

faire comme si

prendre son mal en patience

accepter son sort

marcher au pas

défiler

 

 

cacher sa virulence

l'hiver est long

tourner au ralenti

attendre les événements

suivre les ordres

et rire tout de même

élargir le plan vers l'intérieur

et rire encore

sous la contrainte

mais rire encore

comme un fou

mais seul

Repost 0
Published by tilk - dans poesies
commenter cet article
1 mai 2007 2 01 /05 /mai /2007 21:32

La clarté

Palpe

En rafales

Ta statue

Et disperse

L’ombre

Qui grimpe

Le long

Des plis

De la pierre

Je m’incline

L’eau

Caresse

En cascade

Ta statue

Et asperge

Le sable

Stérile

Qui recouvre

La terre

Je m’incline

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by tilk - dans poesies
commenter cet article

philosophie

Écrire

Malgré l’usure

Malgré l’érosion

Malgré les tremblements

Malgré l’éclatement des pierres

Écrire

Malgré le grand éboulement

Écrire

Parmi les gravats

Écrire

A même les décombres

 

 

Texte libre