Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 juillet 2020 2 28 /07 /juillet /2020 23:35

 

Partager cet article
Repost0
28 juillet 2020 2 28 /07 /juillet /2020 01:18

Les mots s’en vont rejoindre l’océan

De ce matin où les vagues flagellent

Un fagot de rêveries sur l’estran.

Les nuages bourgeonnent d’étincelles.

Au sommet du temps, l’odeur de l’été

Envahit ta ruche et le vent attise

Les alphabets courant dans l’air brûlé.

Plus loin, un soleil ouvre sa chemise.

Maintenant, tu marches vers le rocher

Où le blabla des prières ranime

La lueur blottie dans son panier.

L’aube un peu oisive cherche une rime.

Tu traverses les champs de blés coupés.

Soupirent en vain les fétus de paille.

Au bout de l’heure, s’est illuminé

L’espoir pour que tu oublies la grisaille.

Je te vois peindre le tableau du ciel,

Quand, tout près du cœur, un nouvel écho

S’échappe enfin de son cocon de miel.

Te voici Grand-Père, Cher Fernando.


Sedna 
 

Partager cet article
Repost0
27 juillet 2020 1 27 /07 /juillet /2020 23:48
Partager cet article
Repost0
26 juillet 2020 7 26 /07 /juillet /2020 23:58

 

un ami potier allemand qui vit depuis des années en Espagne

près de chez moi m'a fait ce porte pinceaux ...j'adore 

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost0
25 juillet 2020 6 25 /07 /juillet /2020 23:53

A l'intérieur des dedans

dans ces dedans

du remuement

qu'est ce que l'on cache

peureusement

est ce là

que vont les mensonges ?

y interdit on les songes ?

De peur de les transformer

en plus gros mensonges

 

un jour peut être

j'y irai

avec la peur

dedans

de ne pas revenir

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost0
25 juillet 2020 6 25 /07 /juillet /2020 23:51

 

Partager cet article
Repost0
24 juillet 2020 5 24 /07 /juillet /2020 23:26
Partager cet article
Repost0
24 juillet 2020 5 24 /07 /juillet /2020 11:29

 

Partager cet article
Repost0
23 juillet 2020 4 23 /07 /juillet /2020 01:00
Partager cet article
Repost0
21 juillet 2020 2 21 /07 /juillet /2020 16:12

cette nuit on attendaient la naissance de mon petit fils

longue nuit d'insomnie et disons le d'angoisse 

ma façon à moi de sublimer ce sentiment a été

comme toujours la peinture le bébé est arrivé

au matin  et comme le veut la coutume le bébé et la maman

se porte bien  je vous pose ici les tableaux que j'ai commis 

cette nuit bien sûr à retoucher une fois bien reposé

de toutes ces émotions 

l'art d'être grand père
l'art d'être grand père
l'art d'être grand père
Partager cet article
Repost0

philosophie

Écrire

Malgré l’usure

Malgré l’érosion

Malgré les tremblements

Malgré l’éclatement des pierres

Écrire

Malgré le grand éboulement

Écrire

Parmi les gravats

Écrire

A même les décombres

 

 

Texte libre