Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 mars 2008 5 21 /03 /mars /2008 14:49

Cœur

Pourquoi es tu comme ça ?

Que veux tu de moi ?

Pourquoi me réduire à la mélancolie

Pourquoi me fixer dans ses limites

Pourquoi me soumettre à ses assauts

 

Corps

Va et viens

Court

Découvre

Avance

Rit

Vit

 

Cœur

Qu’est ce que je t’ai fais ?

Pour qu’à chacun de tes battements

Tu me la rappelle

Qu’est ce que je t’ai fais ?

Pour qu’à chacun de te roulements

Tu me la montre

Qu’est ce que je t’ai fais ?

Dis moi

Qu’est ce que je t’ai fais ?

 

Partager cet article
Repost0
20 mars 2008 4 20 /03 /mars /2008 15:22

Elle sait ce à quoi il rêve

 

Envoûté

Corps et âme

Sang et eau

 

Elle sait ce à quoi il rêve

 

Envoûté

De la tête

Aux pieds

 

Elle sait ce à quoi il rêve

 

Envoûté

Jusqu’au supplice

Jusqu’au délice

 

Elle sait ce à quoi il rêve

 

Il rêve

A la dislocations

Des distances

 

Partager cet article
Repost0
19 mars 2008 3 19 /03 /mars /2008 23:46

Fier de ma rage

Immense rage

Bloc de rage

 

Qu’elle résiste

Qu’elle ne se disperse pas

Qu’elle fasse face

 

Face aux assaut du temps

Face aux reniements

Face à l’érosion

 

Qu’elle soit immodéré

Qu’elle soit implacable

Qu’elle soit inhumaine

 

Inhumaine s’il le faut

Qu’elle ne soit pas

Comme moi

 

Partager cet article
Repost0
19 mars 2008 3 19 /03 /mars /2008 17:25

Il déambulait

Dans son corps

Incapable de lire

Dans l’aube

 

Et soudain

Avec ses mots

Elle mit

Le feu au jour

 

Elle embrasa

toute la plaine

et lui montra

comment lire

 

comment lire

d’un trait

toutes les nuances

du mot amour

Partager cet article
Repost0
18 mars 2008 2 18 /03 /mars /2008 16:56

Lui

Il voudrait

Un amour

Sauvage

 

Un amour

Sans vainqueur

Ni vaincu

 

Un amour

sauvage

Et libre

 

Un amour

Capable

De se nourrir

 

Capable

De se nourrir

De l’amour

 

Un amour…….absolu
Partager cet article
Repost0
18 mars 2008 2 18 /03 /mars /2008 15:59
undefined

C’est un des articles qui avait disparu j’y tiens bcp

C’est un texte que j’avais fait pour la petite fabrique

 

http://azacamopol.over-blog.com



Prendre la première à droite et pénétrer au milieu de ces 12 bâtiments qui ont plus de 60 ans

à l’époque ils appartenaient à l’usine de hauts fourneaux de Sagunto. Ils avaient été construits

pour loger les travailleurs. Je ralenti la voiture en même temps que mon cœur . ces blocks

qui aujourd’hui sont d’une vétusté effrayante et qui ont survécus comme par miracle alors que toute la ville est devenue un petit New York avec ces immeubles neufs de plus de quinze étages étaient autre fois vivants et faisaient la fierté du régime en place. J’avance doucement : dans le premier à gauche vivait la sœur de mon grand père et toute sa famille je jouai au foot avec ses enfants au milieu de la rue avec un ballon de chiffons (qu’on volaient à nos mère et qu’on attachaient en boule avec de la ficelle à poulet ).Dans le deuxième vivait un oncle à la retraite et qui faisait le coiffeur pour toute la famille un vrai fasciste (beurk…)adhérant aux phalanges. Je continue et mon pouls s’accélère . dans le troisième à droite vivait ma grand-mère la personne la plus douce que j’ai jamais rencontré. Je la vois encore entrain de mourir dans son lit…j’avance mon pouls s’emballe  le dernier à gauche je le vois c’était le mien . je tourne à gauche . zut c’est un cul de sac aujourd’hui. Je gare la voiture devant l’entrée n° 1

celle de ma tente Miguela celle qui me gardait pendant que mes parents « m’abandonnaient» pour aller travailler en France . Je sors de la voiture . j’ai la tête qui tourne les larmes me coulent sur les joues .Mes filles sont sages, pour une fois , sans doute mâtées par mon émotion. Moi j’habitais au n°3 au 3ème étages porte de droite. Je revois ma chambre peinte toute en jaune et mon cheval à bascule …ça faisait 40 ans que je n’étais pas revenu là …prendre des photos…prendre la première à droite et sortir de là…

Partager cet article
Repost0
17 mars 2008 1 17 /03 /mars /2008 23:53
150-la-route-vers-le-totem.JPG


http://galeriesolyzaan.over-blog.com  

Aller loin

Encore plus loin

Qu’aucun lieu

Abolir le lieu

 

Aller plus loin

Encore plus loin

Que l’instant

Abolir l’instant

 

Aller vers l’extrême

Vers le non lieu

Vers ce qui

Dépasse l’azur

 

Tout en haut du rêve

Vers l’harmonie

Vers la beauté

Vers mon totem

 

Et y déposer

Mes labyrinthes

Mes méandres

Mes limbes

 

Et puis ébloui

Revenir au monde

tilk

 


Partager cet article
Repost0
17 mars 2008 1 17 /03 /mars /2008 17:09

Elle est venue

Avec la fraîcheur

De l’altitude

 

Elle est venue

Avec la pureté

De l’altitude

 

Elle est venue

Avec l’aile

De l’altitude

 

Elle est venue

Mot à mot

Phrase après phrase

 

Elle est venue

Ouvrir en grand

Portes et fenêtres

 

Elle est venue

Mettre tout

Sans dessus dessous

 

Elle est venue

changer le décor

et frapper les trois coups

Partager cet article
Repost0
16 mars 2008 7 16 /03 /mars /2008 16:51

Dans le labyrinthe

Des peurs

Elle trace

 

Elle trace

L’axe

Vers l’horizon profond

 

Vers l’horizon

ouvert

De ses bras

 

Elle est l’astre

Vers lequel

Je tombe

 

Vers lequel

Je tombe

Irrésistiblement

 

Irrésistiblement

En prenant

de la hauteur
Partager cet article
Repost0
16 mars 2008 7 16 /03 /mars /2008 03:38
undefined


une des illustrations de Marie laure pour mon  recueil 
l'autre que j'avais mis à disparu  mais je la remettrais

http://marielaureremira.blogspot.com

l'érosion du dedans

 

L'érosion du dedans

Par ce qui reste à faire

Par ce qui reste à venir

Le corps tout entier

N'est plus qu'un rempart malade

L'érosion de ce qui

Aurait pu se faire

De ce qui aurait pu venir

Les mensonges

Les ajustements

Les réajustements

La compétition

La lâcheté

Ont disloqué

Le vaste silence

Intérieure

 

Il faudra bien

Se résoudre

A évacuer

Vers une digue

Vers un chemin

Vers un jardin

Vers un de tes sourires

Le genre de canne

Qui pourra

Me permettre

D'errer encore





Partager cet article
Repost0

philosophie

Écrire

Malgré l’usure

Malgré l’érosion

Malgré les tremblements

Malgré l’éclatement des pierres

Écrire

Malgré le grand éboulement

Écrire

Parmi les gravats

Écrire

A même les décombres

 

 

Texte libre