Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 mai 2007 6 12 /05 /mai /2007 21:05

J’assiste impuissant

 

En larmes

Au viol de la vie

Sa robe jetée

Loin de son corps meurtri

Est criblée par las armes

Des hommes

Retranchés derrière leur bêtise

Renforcés par leur haine

 

Leur bave incandescente

Qui dévale les cratères fumants

Me fait reculer

Encore plus près

De l’abîme

 

impuissance
Partager cet article
Repost0

commentaires

domi 13/05/2007 19:58

L'enfer existe sur terre c'est sûr, un texte très sombre mais tellement poignant bonne soirée

lilie 13/05/2007 18:14

tu décris parfaitement  ce  sentiment d'impuissance devant tous ces crimes ignobles  d'hommes qui nous font penser que le diable est bien sur terre ....poignant !!bisous de lilie

Tessie 13/05/2007 15:45

Bien souvent les mots font réfléchir bien plus que de longs discours, ton texte en est un exemple.Bises.

Thalie 13/05/2007 12:35

souvenir douloureux qui me revienne en memoir sur cet ecris un jour je mettrais se que j'ai ecris a se sujet maisil me manque le courage....... amitiée nathalie 

bulledespoir 13/05/2007 10:57

Que c'est bien écrit, mais si triste également...bonne journée

~~ Kri ~~ 13/05/2007 08:46

Pour mon curseur "Kri" il faut d'abord le fabriquerhttp://annak.over-blog.com/article-4468543.htmlPuis l'installerhttp://annak.over-blog.com/article-3268568.htmlEt voilà :-)Bon dimanche 

Petit Ange 13/05/2007 06:10

beau trèsbeau mais très triste...ces choses la ne peuvent etre que triste...bisous à toi...Petit Ange...

martine / Cergyrama 13/05/2007 05:54

Très profond et beau. Bravo

Jyckie 12/05/2007 22:47

Bonsoir,Je viens de recevoir votre commentaire...Oups !!! Je suis donc venue vous rendre visite et m'aperçois que votre poème parle .....de la guerre. Je comprends mieux  !  Bon week-end,   Jyckie.

philosophie

Écrire

Malgré l’usure

Malgré l’érosion

Malgré les tremblements

Malgré l’éclatement des pierres

Écrire

Malgré le grand éboulement

Écrire

Parmi les gravats

Écrire

A même les décombres

 

 

Texte libre