Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 octobre 2007 3 03 /10 /octobre /2007 20:54

murs gris
aux lèvres 
de salpêtre

murs gris
qui denomme
l'horizon

murs gris
peints 
de silence

murs gris
d'ou m'évade
la parole

Partager cet article

Repost0

commentaires

Santounette 08/10/2007 23:22

C'est bien que les mots puissent s'évader mais je trouve ton univers bien sombre TilkSantounette

Thalie 05/10/2007 18:41

reference a la fadeur de la vie parfois? ... un texte fort Thalie

Quichottine 05/10/2007 01:21

Moi, j'aime bien quand tes murs permettent à tes mots de s'envoler !

Bandolera 04/10/2007 21:08

Tu as le don pour faire vivre les murs ;-) Bonne soirée Fernando !

Azalaïs 04/10/2007 20:56

Ben dis donc, en promo chez Faux-Rêveur !

Gerard 04/10/2007 19:28

Salut Mur anti bruit ...d'ou nait un silence diaphane et prometteurGérard

Michel - Faux rêveur 04/10/2007 15:12

J'ai eu envie de publier sur mon blog ceux de tes textes sur lesquels j'ai laissé une réponse de forme poétique, comme je l'avais déjà fait pour "Le poème de Damoclès", c-a-d ton texte et à côté, le mien. Cela donne un (pour l'instant) mini-recueil de 5 textes, intitulé "à quatre mains", que j'ai illustré avec le logo de ton blog (en mentionnant que c'est le logo de ton blog).La présentation du recueil fait le lien vers ton blog, ainsi que chaque article, vers ton blog et vers l'article d'origine, avec une invitation à mes lecteurs à venir te commenter également.J'espère que cela te conviendra ainsi... j'aurais normalement du t'en parler avant, mais je voulais te faire la surprise...AmicalementMichel

colette 04/10/2007 15:05

Oui , la parole repousse les mursBeau texte

Michel - Faux rêveur 04/10/2007 13:51

et je fuismurs grisjours d'hierje fuismais la vieboucle vers l'arrièresouvenirsrépétitionsau fil des saisonsje ne fuisque moi-mêmeaux murs gris des maisons...

angel 04/10/2007 13:31

je ne trouve pas si gris ce silence , d ailleur ne vaut il pas mieux le silence au cri ... bisous

aimee 04/10/2007 13:09

Le gris,triste couleur,en fait,ce n'est pas une couleur,c'est triste,morose.Un peu de gaité Fernando,de la couleur,de la gaité,des joies,du bonheur.La vie,heureusement n'est pas faite que de mélancolie,que de tristesse,.Bises à toi,Fernando et relèves-toi.Bisous mon ami.Par tes petits poemes,je sens beaucoup de mélancolie et de détresse.Bisous.Aimée

lacigale 04/10/2007 10:01

heureusement qu'il reste l'évasion..le gris est trop triste..

Maitre Fred, Jedi des mots :0051: 04/10/2007 09:47

Tilk,Juste pour signaler mon passage. JE cherche toujours les enveloppes.@+

nina de zio peppino 04/10/2007 09:39

Un court poème qui me donne une impression de grande solitude. Beau.

arts cor 83 04/10/2007 08:48

la solitude et le silence, mais parfais, les silences parlent.

Fancri 04/10/2007 07:10

Bonjour à tes mots bon jeudi.

Annick 04/10/2007 04:34

il y a souvent des soirées poésies à Cayenne....tes petits poèmes m'inspirent.....et j'aimerais à l'occasion....en réciter,selon le thème de la soirée.....au plaisir.....

Hephaestion 03/10/2007 23:34

J'aime beaucoup l'atmosphère de ton blog ! beaucoup de choses à découvrir, je reviendrais donc !Amitiés

Azalaïs 03/10/2007 23:23

Je trouve un écho à mon petit texte sur Jérôme Bosch ! Les murs sont gris, le ciel est de fer mais les mots peuvent toujours s'en évader !

philosophie

Écrire

Malgré l’usure

Malgré l’érosion

Malgré les tremblements

Malgré l’éclatement des pierres

Écrire

Malgré le grand éboulement

Écrire

Parmi les gravats

Écrire

A même les décombres

 

 

Texte libre