Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 novembre 2010 4 11 /11 /novembre /2010 15:48

 

 

 

 

 

 

 L’infini qui sépare

L’étincelle

De l’incendie

 

L’infini qui sépare

Le souffle

De la tempête

 

L’infini qui sépare

La goutte

De l’inondation

 

L’infini est un lieu

le lieu

ou je t’attends





 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

V. 20/11/2010 09:10


... où tu attends : l'etincelle, l'incendie, la tempête l'inondation


mamalilou 18/11/2010 01:11


unis à l'infini sur la toile de la vie, blogosphère ou pas...
bienvenue sur caplibre, avec grand plaisir
et belle nuit à toi ici


dan 15/11/2010 11:38


L'un est la part indissociable de l'autre, ami et ennemi ... indispensable à l'autre pour exister !
L'attendre pour exister !


poetique love 14/11/2010 13:57


Comme c'est si bien écris , fait de douceur et de rêves.
sourire


nadia-vraie 13/11/2010 20:08


Comme c,est beau.
Moi aussi j'aime les petites églises pour répondre à un de tes commentaires.C'est plus intime et l'atmosphère est meilleur.
À bientôt.


Calliope. 13/11/2010 11:18


l'infini contient ce qui est unique


gazou 13/11/2010 09:41


L'horisons 'élargit en te lisant..Besos!


Pricille 12/11/2010 16:57


L'espace est si infime qui sépare l'infiniment petit à l'infiniment grand.
Il faut si peu de choses parfois pour sortir de sa torpeur et atteindre le bonheur.
Quel sentiment sépare deux mains qui se tendent, l'une pour offrir, l'autre pour recevoir ?
L'infini qui sépare est parfois si infime.
Amitiés Tilk


tévi 12/11/2010 13:45


L'infini c'est trop loin!
Fais moi le plaisir de faire demi-tour.


Gabriela 12/11/2010 13:13


Quintaesencias de felicidad, ilusiones, esperanzas, delirios, vagabundeos colgadas en la eternidad.

Mira, te propongo algo: recoge tus cuadros y tus poemas y ponlos en una capsula del tiempo para tener constancia en ... el infinito de lo sublimé que llegó a ser el espíritu humano.

¡Abrazos!!!!


Joëlle 12/11/2010 12:55


De belles lignes bien menées comme à ton habitude Tilk-poète, besos !


juliette 12/11/2010 10:47


se rencontrer dans un "infini"....
Mais où est-il ?


Laudith 12/11/2010 10:35


Même l'infini ne peut séparer deux êtres qui s'aiment.

Bon week-end Fernando, je suis coincée dans mon bureau, des techniciens remplacent la chaudière dans la cuisine.

Je t'embrasse.


Lyly 12/11/2010 07:28


Ouaouhhhh !!!
Là, ce sont des mots à faire craquer toutes les filles ;-))
BRAVO et BesOs


Valentine :0056: 11/11/2010 21:35


Toute la vie quoi ... !


stellamaris 11/11/2010 20:05


Toute la vie de l'homme n'est-elle pas dans cet infini, situé entre deux autres ? Un poème avec de très belles images et de fortes résonances Pascaliennes ... Toute mon amitié.


Quichottine 11/11/2010 18:36


J'aime cet infini là.


kaïkan 11/11/2010 18:18


L'infini serait il synonyme d'isolement et solitude ?
Mon tempérament me pousse dans ces entre deux ...
L'attente n'est pas toujours confortable ...
Elle est promesse de douceur et de passion dans tes mots ...


philosophie

Écrire

Malgré l’usure

Malgré l’érosion

Malgré les tremblements

Malgré l’éclatement des pierres

Écrire

Malgré le grand éboulement

Écrire

Parmi les gravats

Écrire

A même les décombres

 

 

Texte libre